Sébastien Bourdais : ‘Ma monoplace pour l’Indy 500 est abimée’

Jamais dans le rythme pour jouer la gagne, que ce soit sur la piste ou dans les stands, le Français Sébastien Bourdais avait tout de même une belle carte à jouer sur le NOLA Motorpsorts Park à l’occasion de la deuxième épreuve de la saison 2015 d’IndyCar, mais impliqué bien malgré lui dans un accident en toute fin de course, le pilote KVSH Racing est finalement classé vingt-et-unième.

Une grosse déception pour le Français qui visait un top-10 avant cet accident avec Simon Pagenaud et Ryan Hunter-Reay dont l’instigateur n’est autre que le champion 2012 de la discipline en tentant de dépasser la nouvelle recrue de la Team Penske.

“Honnêtement c’était une course assez étrange. Au meilleur de la situation nous étions quatrième, la monoplace était bonne avec les pneumatiques prévus pour la pluie, mais aussi lorsque la piste s’asséchait. Puis la course est devenue une succession neutralisations. Relance après relance je perdais ou je gagnais des places.”
– Sébastien Bourdais

La succession de neutralisations a permis à plusieurs pilotes ayant tenté une stratégie en carburant d’économiser beaucoup de carburant, mais certains pilotes, dont Sébastien Bourdais, ont dû repasser par les stands pour refaire le plein et chausser quatre pneumatiques neufs, alors que plusieurs pilotes l’avaient déjà fait, résultat des places perdues et compliquées à reprendre du fait des neutralisations incessantes.



“Avec toutes ces neutralisations les gars ont pu économiser du carburant et lors du dernier restart j’étais à l’intérieur et Ryan (Hunter-Reay) est venu et a tenté un trois de front avec Simon (Pagenaud). Ryan a poussé Simon dans l’herbe qui a perdu le contrôle.”

Déstabilisé par le pilote Andretti, le Français de la Team Penske n’a pas été en mesure de garder le contrôle de sa monoplace dans une herbe gorgée d’eau. La monoplace n°22 s’est ensuite encastrée dans celle de Ryan Hunter-Reay et Sébastien Bourdais, causant l’abandon des trois pilotes et fort heureusement pour eux plus de peur que de mal.

Pour cette épreuve inaugurale en Louisiane, l’équipe de Sébastien Bourdais avait choisi comme châssis, celui qui devait être utilisé pour l’Indy 500 le mois prochain, mais du fait des dégâts occasionnés, l’équipe va devoir apporter des réparations à ce châssis, mais aussi penser au châssis de réserve pour la plus grande course de la saison.

“Cela n’allait pas être une bonne journée, mais maintenant avec le châssis endommagé, c’est une déception, car ce devait être celui de l’Indy 500.”

justo pulvinar eget id ut ut id neque. commodo amet,