Les murs SAFER vont changer la trajectoire à Bristol

Les pilotes souhaitent une protection maximale sur les différentes pistes du calendrier et cela passe très souvent par l’ajout de murs SAFER, ces murs faits d’acier et de polystyrène qui absorbent l’onde de choc en cas d’impact d’une voiture dans le mur. Ces murs sont installés sur les circuits depuis une dizaine d’année, mais depuis l’accident de Kyle Busch à Daytona en ouverture de la saison des NASCAR XFINITY Series, bon nombre de circuits ont mené des études pour ajouter des murs SAFER aux endroits qui n’en avaient pas.

Le Bristol Motor Speedway ne fait pas exception, mais l’ajout de murs SAFER sur une piste déjà étroite réduit de facto la largeur de la piste et change la trajectoire, une modification à laquelle les pilotes vont devoir s’adapter  très vite dès vendredi lors des essais.

“Cela va changer la trajectoire. Avant vous aviez un petit peu plus d’espace, donc cela va changer la course. J’espère que cela la rendra plus passionnante. Je m’attends à plus d’action.”
– Jeff Gordon



Avec une largeur de piste réduite, la marge de manœuvre des pilotes sera encore plus réduite lors des dépassements, surtout dans le trafic en pleine bataille.

“Les lignes droites vont être plus étroites. Ce sera plus serré. Si vous roulez à l’intérieur, vous aurez moins d’espace lorsque la voiture remontera en sortie de virage. Cela devrait donc rendre la trajectoire intérieure pire que ce qu’elle était avant.”
– Kevin Harvick

L’inclinaison dans les virages du Bristol Motor Speedway varie de 24 à 28 degrés, mais la trajectoire intérieure est la plus lente ce qui fait qu’elle est très majoritairement délaissée par les pilotes au profit de la trajectoire extérieure, un comble sur ce tracé où le pilote se sont battus pendant des décennies pour être à l’intérieur et dont l’exercice principal consistait à faire un bump and run sur le pilote qui vous précédait pour le sortir de la trajectoire et gagner une position.

“La trajectoire intérieure sera encore plus indésirable. Il y a déjà un déficit à l’intérieur, cela devrait s’aggraver. L’extérieur est l’endroit où il faut être, maintenant ça l’est encore plus.”
– Kasey Kahne

id dapibus massa risus neque. id dolor leo. venenatis commodo fringilla