Grande première pour Josef Newgarden

Rapide en début de course, économe sur la fin, Josef Newgarden a sorti la panoplie complète du pilote expérimenté pour aller chercher sa toute première victoire en IndyCar à l’occasion du Honda Indy Grand Prix of Alabama, quatrième rendez-vous de la saison 2015 en IndyCar. Le pilote de la Dallara à moteur Chevrolet n°67 remporte ainsi son tout premier succès dans la discipline en résistant au retour de Graham Rahal dans les derniers instants de l’épreuve.

“J’étais nerveux. Je ne peux pas y croire maintenant que c’est arrivé. C’est incroyable. Nous avions un rythme incroyable et nous avons su économiser correctement. Nous avons une très bonne équipe. Ils m’ont donnée une sacrée monoplace.”
‐ Josef Newgarden

Deux stratégies se sont mises en place durant la course, ceux qui ont dû économiser à la fin, ce qui fut le cas de Josef Newgarden, Scott Dixon et Hélio Castroneves notamment et ceux qui ont pu attaquer, car ils étaient certains d’avoir suffisamment de carburant pour rallier l’arrivée, comme ce fut le cas de Graham Rahal.



Alors que Graham Rahal tournait entre deux et trois secondes plus vite que Scott Dixon et Josef Newgarden dans les dix derniers tours, la question était de savoir quand allait-il faire la jonction avec ses adversaires et surtout allait-il pouvoir les dépasser aisément. Revenu dans les échappements du Néo-zélandais, à moins de cinq tours de la fin, Graham Rahal a butté sur celui-ci un peu plus d’un tour avant de trouver l’ouverture, mais trop tard le mal était fait, puisqu’il n’a pas été en mesure de pleinement combler l’écart qui le séparait de Josef Newgarden pour aller décrocher sa seconde victoire en carrière.

Sous le drapeau à damier le pilote de la Carpenter Fisher Hartman Racing s’impose avec 2,2061 secondes d’avance sur le pilote Honda, alors que Scott Dixon, troisième, prend une fois encore une place sur le podium sur le tracé de l’Alabama.

Malgré une pénalité en début de course pour avoir percuté Takuma Sato à la sortie des stands, Will Power termine quatrième, suivi de Ryan Hunter-Reay, Carlos Muñoz, James Hinchcliffe, Sébastien Bourdais, Simon Pagenaud et Marco Andretti pour un top-10 comprenant autant de pilotes Chevrolet que de pilotes Honda.

Auteur de la pole position, Hélio Castroneves a mené les 19 premiers tours de l’épreuve, mais a perdu le commandement lors de son premier arrêt aux stands et n’a jamais été en mesure de porter une attaque sur Josef Newgarden. Le pilote de la Team Penske fait partie des pilotes qui ont tenté la stratégie à l’économie de carburant dans les derniers tours de la course, mais il est tombé en panne d’essence dans la dernière boucle et se classe finalement quinzième, juste derrière l’un de ses coéquipiers, en l’occurrence Juan Pablo Montoya.

Après trois courses en autant de week-end, l’IndyCar va désormais faire une pause d’une semaine avant de reprendre ses droits dans l’Indiana, pour le Grand Prix d’Indianapolis qui se déroulera sur le tracé routier de l’Indianapolis Motor Speedway le 9 mai prochain, alors que les 500 miles se tiendront bien évidemment sur l’ovale le 24 mai.

Sed Praesent risus Aliquam quis commodo elementum vulputate, adipiscing