Chase Elliott remplit son contrat à Richmond

Après des débuts très compliqués sur le Martinsville Speedway le mois dernier en NASCAR Sprint Cup Series, Chase Elliott revenait dans la division reine à Richmond, pour son premier week-end avec de la XFINITY et de la Sprint Cup. Celui qui remplacera Jeff Gordon dans la Chevrolet n°24 la saison prochaine se devait de montrer un autre visage ses débuts ratés dans la discipline.

De Rick Hendrick, le propriétaire de la Hendrick Motorsports, à Kenny Francis, son chef d’équipe cette année en Sprint Cup, tous sont unanimes pour dire que Chase Elliott a progressé entre ses débuts à Martinsville et sa course de Richmond. Comme souvent l’intéressé garde la tête froide et reste concentré sur les échéances à venir, à commencer par la défense de son titre de champion dans la deuxième division de la NASCAR.

“Je n’en ai aucune idée. Je pensais avoir une réponse pour vous, mais je ne sais pas. J’ai le sentiment qu’à Martinsville aussi nous avions une bonne voiture. Je n’ai pas fait le travail que je devais faire et nous nous sommes retrouvés dans un accident après 50 tours et ce n’était pas la chose. Ici nous avons pu rester dans le tour du leader et nous battre avec les autres pendant les longs runs. Je pense que c’est quelque chose dont notre équipe peut être fière.”
‐ Chase Elliott



Avant le début de la course Kenny Francis, le chef d’équipe de Chase Elliott, a fixé les objectifs de son pilote lors d’une discussion, il fallait terminer dans le tour du leader et être classé dans le top-20. Deux objectifs atteints par le fils du champion 1989 de la catégorie reine de la NASCAR, ce qui ravit au plus haut point Rick Hendrick.

“Il conduit comme un vétéran qui a dix années d’expérience. Je suis fier de lui, cela montre à quel point il est mature. Il a fait une très bonne course en évitant tous les problèmes et en faisant de bons retours (à son chef d’équipe). Il m’impressionne, il est très calme, le ton de sa voix ne change jamais, un peu comme Jimmie (Johnson).”
‐ Rick Hendrick

 Après Martinsville et Richmond, Chase Elliott sera de retour en Sprint Cup à la fin du mois de mai sur le Charlotte Motor Speedway pour les Coca-Cola 600, la troisième de ses cinq épreuves en Sprint Cup cette année. Il participera également à deux autres monuments, le Brickyard 400 à Indianapolis en juillet et les Southern 500 à Darlington au tout début du mois de septembre.

Phasellus ut dictum Donec accumsan porta. libero felis ut venenatis