Dale Earnhardt Jr. s’impose à Talladega

La Hendrick Motorsports était un ton au-dessus de tous ses adversaires ce dimanche sur le Talladega Superspeedway à l’occasion des GEICO 500, dixième épreuve du championnat 2015. 164 des 188 tours ont été menés par les pilotes de la Hendrick Motorsports qui a parfaitement géré la fin de course pour s’assurer un doublé, Dale Earnhardt Jr. s’imposant devant Jimmie Johnson.

Alors que tout le peloton était étiré en file indienne sur la ligne extérieure dans les quinze dernières boucles de la course, personne n’a voulu prendre le risque d’aller à l’intérieur, car le risque de perdre des places était trop important. La situation s’est finalement décantée dans les deux derniers tours lorsque Denny Hamlin, quatrième, a tenté une manœuvre en premier, mais le tenant du titre de cette épreuve, n’a pas été suffisamment suivi par ses adversaires pour espérer revenir sur les deux coéquipiers de la Hendrick Motorsports.

“C’est une victoire très émouvante. C’était l’anniversaire de mon père il y a quelques jours. J’ai l’impression que je la mérite. Cela faisait longtemps qu’on courait après. Merci à tous les gars dans l’équipe. Je suis heureux que tout se soit bien déroulé. Nous avions une voiture très forte. Greg et tous les gars font du bon boulot. Maintenant que nous sommes qualifiés pour le Chase, nous allons aborder les courses différemment.”
— Dale Earnhardt Jr.

Dale Earnhardt Jr. remporte donc sa vingt-quatrième victoire en carrière, sa sixième sur le Talladega Superspeedway, qui est plus que jamais la piste sur laquelle il compte le plus de succès. Il devance donc Jimmie Johnson, Paul Menard, Ryan Blaney et Martin Truex Jr. pour le top-5, alors que Sam Hornish Jr., Ryan Newman, Kevin Harvick, Denny Hamlin et Josh Wise intègrent le top-10.



Alors qu’une entente entre Denny Hamlin et Ryan Blaney était attendue pour déstabiliser la Hendrick Motorsports dans les derniers tours, Jimmie Johnson avait prévu de protéger Dale Earnhardt Jr. pour la victoire, rendant ainsi la pareille à son coéquipier qui l’avait aidé à conquérir une victoire sur cette même piste il y a quatre ans.

La course a été marquée par un big one au tour 47 impliquant pas moins de 15 pilotes suite à une mésentente dans le milieu du paquet entre Kurt Busch, Trevor Bayne et Paul Menard. L’accident a conduit la NASCAR a brandir le drapeau rouge pendant douze minutes le temps de nettoyer la piste.

Pour la seconde semaine de suite, la Richard Childress Racing a connu de gros problèmes dans le stands. Alors qu’un incendie s’était déclaré à Richmond en XFINITY lors d’un ravitaillement de Brendan Gaughan, la situation s’est reproduite avec Ryan Newman dès le premier arrêt de la course au tour 19. Austin Dillon a lui aussi été victime d’un incendie au tour 157, ce qui a entraîné la sixième et dernière neutralisation de la course.

Au classement général Kevin Harvick conserve le pouvoir avec une avance conforable de 40 points sur Martin Tuex Jr. qui gagne une position, tout comme Jimmie Johnson, troisième à cinquante-deux unités. Joey Logano chute à la quatrième  place, alors que Brad Keselowski complète le top-5avant la onzième épreuve du championnat qui se déroulera en nocturne sur le Kansas Speedway ce  samedi 9 mai.

venenatis vel, consectetur massa mattis risus