Pas de changement de calendrier à prévoir

Kevin Harvick a beau affirmer que le point faible de la NASCAR actuellement est son calendrier et les pistes sur lesquelles la Sprint Cup se rend, les officiels n’ont pas envie de modifier les choses pour l’an prochain. Steve O’Donnell, le vice-président de la NASCAR en charge de la compétition, est pour sa part satisfait du calendrier tel qu’il est aujourd’hui.

“Nous sommes satisfaits du calendrier que nous avons. Nous allons dialoguer avec Kevin (Harvick) et toutes les personnes qui ont une opinion sur le calendrier.”
— Steve O’Donnell

Depuis le début de la saison, l’actuel champion en titre de la Sprint Cup a plusieurs fois indiqué qu’il fallait apporter des modifications et s’ouvrir sur de nouveaux marchés, en apportant d’autres idées, notamment vendredi dernier sur le Talladega Superspeedway, dans ce qui est sa charge la plus récente contre l’actuel calendrier.



Pour Steve O’Donnell, les premières choses à prendre en compte pour établir le calendrier sont la météo et le positionnement de la piste dans le calendrier.

Vendredi dernier, Kevin Harvick proposait d’ajouter des short tracks, un type de piste apprécié tant par les pilotes que les fans en prenant notamment l’exemple de l’Iowa Speedway qui est une piste que la NASCAR a achetée.

Si la deuxième division de la NASCAR se rend deux fois par saisons en Iowa et la Truck une fois par an, la Sprint Cup n’y va pas et n’a pas l’intention d’y aller ne serait-ce qu’une fois par an dans un avenir proche. C’est en tout cas ce qu’avaient indiqué les responsables NASCAR lors de l’achat de cette piste atypique de 0,875 mile, conçue par Rusty Wallace.

Sed eget sem, et, facilisis mattis Aliquam suscipit non