Il était une fois… la première course de NASCAR Sprint Cup

19 juin 1949, Charlotte Speedway, la première course de l’histoire de la NASCAR Strickly Stock, qui deviendra bien des années plus tard la NASCAR Sprint Cup. Ce jour-là, les Jeff Gordon, Jimmie Johnson, Kevin Harvick s’appellent Red Byron, Lee Petty ou encore Fonty Flock. Point de Rick Hendrick, Jack Roush ou encore Richard Childress comme propriétaire, mais plutôt des Raymond Parks, Curtis Turner ou encore Sam Rice. Lincoln, Hudson, Oldsmobile, Ford, Buick, Chrysler, Kasier, Mercury ou encore Cadillac sont les marques engagées.

La première course se déroule sur le Charlotte Speedway à Charlotte en Caroline du Nord sur un ovale en terre de 0,75 mile avec un revêtement en terre pour 200 tours, soit une distance de 150 miles.

Parti de la pole position Bob Flock ne parcourt que 38 tours avant que le moteur de sa Hudson n°7 ne rende l’âme et sous le drapeau à damier Glenn Dunaway, originaire de Gastonia en Caroline du Nord, s’impose au terme des 200 tours au volant de sa Ford n°25 après être parti septième. Il est le seul pilote à avoir parcouru l’intégralité des 200 tours et inscrit son nom sur les tablettes en tant que premier vainqueur d’une course NASCAR Strickly Stock.

C’est ce qu’il croit, ce que tout le monde croit, jusqu’à l’inspection d’après course qui révèle une modification des amortisseurs arrière qui ont amélioré la tenue de route de la voiture, une combine vieille comme le monde, connue de tout bon bootlegger. Si certaines modifications mécaniques sont autorisées, toucher aux amortisseurs ne l’est pas. Résultat, Glenn Dunaway est disqualifié et se retrouve classé 33ème et bon dernier de la course.

Deuxième sous le drapeau à damier à trois tours de l’éphémère vainqueur, Jim Roper est finalement déclaré vainqueur au volant de sa Lincoln n°34 et reçoit les 2 000 dollars promis au vainqueur alors qu’il n’a bouclé que 197 des 200 tours prévus par la course.



Jim Roper réside à Halstead au Kansas, lorsqu’il a vent de la toute première course de NASCAR Strickly Stock en lisant un journal local. Les villes de Charlotte et Halstead sont séparées d’environ 1200 miles, mais cela ne l’arrête pas, il achète une voiture, une Lincoln Cosmopolitan dans une concession de Great Bend au Kansas et prend la route, direction le Charlotte Speedway pour s’engager dans cette première course au côté des trois frères Flock (Bob, Fonty et Tim ‐ ndlr), et du champion NASCAR modified, Red Byron, qui remportera le championnat Stricky Stock en 1949.

 Ce succès de Jim Roper restera sans suite ou presque, puisqu’il ne participera qu’à une seule autre épreuve, deux mois plus tard, sur l’Occoneechee Speedway situé à Hillsboro, toujours en Caroline du Nord. Il se classe quinzième de cette épreuve remportée par Bob Flock. En 1955 il est contraint de mettre un terme à sa carrière automobile après un accident en sprint car au cours duquel il se cassera une vertèbre.

Le Kansas devra attendre, longtemps, très longtemps pour trouver la trace d’un autre Jayhawk (surnom donné aux Kansasais – ndlr) sur la Victory Lane. Ce n’est que le 16 septembre 2007 que Clint Bowyer rejoint son aîné sur la liste des vainqueurs en NASCAR Sprint Cup Series. Ce jour-là Clint Bowyer s’est imposé sur le New Hampshire Motor Speedway après avoir mené 222 des 300 tours de l’épreuve. Clint Bowyer compte aujourd’hui huit victoires dans la première division de la NASCAR, huit dans la deuxième et trois dans la troisième et est l’un des 26 pilotes de l’histoire à avoir remporté des courses dans les trois séries nationales de la NASCAR.

Jim Roper et Clint Bowyer sont les deux seuls pilotes natifs du Kansas à avoir remporté au moins une course dans la division reine de la NASCAR, mais ni l’un ni l’autre ne s’est imposé sur ses terres…

venenatis mattis accumsan ut non porta. elit. tempus eget consequat. lectus