La classe du Hall of Fame 2016 connue

Le panel de votants du NASCAR Hall of Fame avait rendu ce mercredi à Charlotte pour choisir les cinq personnalités parmi les vingt nominés pour intégrer le Hall of Fame en 2016, ainsi que la personne parmi les cinq qui recevra le Landmark Award. Brian France et Mike Helton ont annoncé les résultats.

Les personnalités élues pour entrer au Hall of Fame 2016 ont été choisies par différentes personnes de la NASCAR comme Kevin Harvick, le champion en titre de la Sprint Cup, des journalistes ou encore d’anciens pilotes, propriétaires et chefs d’équipe. Le vote du public a également été pris en compte, alors que les candidats potentiels à une entrée au Hall of Fame n’ont pas eu le droit de voter.

Les cinq personnalités qui ont reçu le plus de voix et qui entreront au Hall of Fame l’an prochain sont O. Bruton Smith (68 %), Terry Labonte (61 %), Curtis Turner (60 %), Jerry Cook (47 %) et Bobby Isaac (44 %). Red Byron, Benny Parsons et Rick Hendrick sont les trois personnes suivantes avec le plus de votes.

Le vote des fans était le suivant : Buddy Baker, Alan Kulwicki, Terry Labonte, Mark Martin et Benny Parsons.

Outre les cinq élus, ils étaient quinze autres à prétendre à une intronisation au Hall of Fame de la NASCAR en 2016 : Buddy Baker, Red Byron, Richard Childress, Ray Evernham, Ray Fox, Rick Hendrick, Harry Hyde, Alan Kulwicki, Mark Martin, Hershel McGriff, Raymond Parks, Benny Parsons, Larry Phillips, Mike Stefanik et Robert Yates.

Harold Brasington sera la deuxième personnalité à recevoir le Landmark Award, un trophée qui récompense une contribution incroyable dans le monde de la NASCAR. Les quatre autres nominés étaient H.Clay Earles, Raymond Parks, Ralph Seagraves et Ken Squier.



Présentation de la classe 2016 du Hall of Fame

Jerry Cook : Il s’est fait un nom en modified, remportant six championnats dont quatre de rang de 1974 à 1977. Il s’est souvent battu face à Richie Evans, lui aussi membre du Hall of Fame avant de mettre un terme à sa carrière de pilote en 1982 et de rester dans le monde de la NASCAR aidant notamment à créer la série qui est aujourd’hui connue sous le nom de NASCAR Whelen Modified Tour en étant le directeur de la série à ses débuts en 1985.

Bobby Isaac : Avec 49 poles position, il est dixième de ce classement dans l’histoire, mais surtout il en a réalisé 19 lors de la saison 1969, ce qui est toujours le record en une seule saison. Il a débuté dans la première division en 1961, avant de terminer vice-champion en 1968 et sixième l’année suivante avec 17 victoires. Il est finalement sacré champion en 1970 avec 11 victoires, 32 top-5 et 38 top-10 en 47 départs. Il compte 37 victoires en carrière.

Terry Labonte : Connu sous le surnom d’Iceman pour son calme au volant, Terry Labonte a également été l’Iron Man de la Sprint Cup avec 655 départs consécutifs, un record qu’il a détenu jusqu’en 2002. Il a également remporté deux titres à douze ans d’intervalle, en 1984 et 1996, personne n’a remporté deux titres avec tant d’écart. Il est également l’un des six champions à avoir été sacré sur deux décennies différentes. Il compte également deux victoires aux Southern 500 (1980 et 2003), ainsi que 361 top-10, ce qui en fait la dixième marque la plus élevée.

O. Bruton Smith : Président de Speedway Motorsports Inc., il était le promoteur de la première course stock car à Midland en Caroline du Nord à l’âge de 18 ans. Il a construi le Charlotte Motor Speedway avant de créer Speedway Motorsports Incorporated qui gère huit des tracés présents en NASCAR Sprint Cup Series.

Curtis Turner : Il fait partie des pionniers de ce sport en ayant notamment participé à la première course de l’histoire en 1949. Il a remporté la première de ses 17 courses pour son quatrième départ le 11 septembre 1949 sur le Langhorne Speedway en Pennsylvanie. Bien qu’il ait remporté la majorité de ses courses sur des short tracks, car la NASCAR n’allait que très peu sur les superspeedways, il a remporte les Southern 500 en 1956 sur le Darlington Raxway, ainsi que la première édition des American 500 disputée sur le Rockingham Speedway en 1965. Il est le premier pilote à avoir remporté deux courses consécutives en étant parti de la pole et ayant mené tous les tours. Il a remporté 38 des 79 courses auxquelles il a participé en NASCAR Convertible Division.

Présentation du Lauréat au Landmark Award

Harold Brasington : Homme d’affaire de la Caroline du Sud, il a cru au projet de Bill France de créer le premier ovale de plus d’un mile en asphalte, le célèbre Darlington Raceway, qui accueille les Southern 500 à partir de 1950. Pour l’épreuve inaugurale 10 000 spectateurs sont attendus, ils seront 25 000 à se masser dans les tribunes. Le succès de cet ovale situé en Caroline du Sud convainc Harold Brasington de poursuivre en Caroline du Nord en aidant à la création du Charlotte Motor Speedway, mais aussi de l’ovale de Rockingham.

nunc Donec Aenean ipsum quis, consequat. Lorem Curabitur eleifend Donec non nec