Boston au calendrier dès 2016

Après St. Petersbourg, Long Beach, Detroit, Toronto, l’IndyCar se dote d’un nouveau circuit urbain et s’en va cette fois dans le Nord-Est des États-Unis d’Amérique avec le tracé de Boston, la plus grande ville, mais aussi la capitale de l’état du Massachussetts.

En 2016, l’épreuve se déroulera lors du week-end du Labor Day, à savoir du 2 au 4 septembre sur un tracé long de 2,25 miles et onze virages au tour du Boston Convention and Exhibition Center.

Si l’IndyCar se rendra pour la première fois de son histoire à Boston, ce ne sera pas sa première fois en Nouvelle-Angleterre, une région qui regroupe six états du Nord-Est des États-Unis d’Amérique que sont le Connecticut, le Maine, le Massachussetts, le New Hampshire, Rhodes Island et le Vermont. En effet, la série de monoplace américaine s’est déjà rendue sur le New Hampshire Motor Speedway de 1992 à 1998, puis en 2011.

“Premièrement, c’est une bonne chose pour l’IndyCar de se rendre dans une grande ville avec un tel marché dans le Nord-Est des États-Unis d’Amérique.”
— Mark Miles



Du côté des pilotes, l’arrivée de Boston au calendrier est plutôt bien accueillie, à l’image de Will Power, champion en titre de la discipline.

“En le regardant simplement, il semble qu’il y ait de belles possibilités de dépassement. C’est quelque chose d’important pour les courses urbaines. Je pense que les courses en ville sont incroyables. Cela apporte la course automobile aux gens. Je pense que les gens aiment bien voir des monoplaces si rapides et puissantes dans les rues. De plus, courir sur la côte Est est quelque chose de très important pour la série.”
— Will Power

dolor luctus Donec Praesent mattis sed leo massa