Début de course étrange à Indianapolis

12 h 15, l’instant est solennel, Mari Hulman George, la présidente du conseil de l’Indianapolis Motor Speedway doit lancer les moteurs. Mais alors qu’elle prononce les mots les plus célèbres du sport automobile elle est interrompue par une personne qui se tient à ses côtés. Qu’à cela ne tienne, la présidente du conseil la remet à sa place d’un revers de la main.

Quelques minutes plus tard, alors que les moteurs sont lancés, les pilotes partent pour les tours de formation, tous sauf Alex Tagliani, qui connaît un problème pour passer les vitesses. Les mécaniciens du Québécois parviennent à régler le problème pour qu’il puisse partir avec le reste du peloton.

Alors qu’il y avait trente-trois pilotes qualifiés, ils ne sont que trente-deux à passer le drapeau vert, Conor Daly étant contraint de renoncer lors des tours de formation, son moteur partant en fumée.

En 2015, il avait fallu attendre 149 tours pour avoir le premier drapeau jaune de l’épreuve, cette année, une dizaine de secondes aura suffit avec un accrochage entre Takuma Sato et Sage Karam à la sortie du virage n°1. Ryan Briscoe, qui est monté sur les freins pour éviter l’accident est parti en tête à queue, mais fort heureusement pour l’Australien, sans dommage.



Si le Japonais a pu repartir après quelques réparations, Sage Karam a été contraint de mettre pied à terre, ce qui a déclenché la colère de son père sur Twitter, ce dernier indiquant que Takuma Sato était un pilote dangereux, mais aussi un idiot sans cerveau.

Au micro d’ABC après être sorti du centre médical du circuit, le pilote de la Chip Ganassi Racing s’est montré plus correct, mais dans le fond il partageait les propos de son père.

“Je savais que dans le virage n°1 il avait une possibilité, mais je ne pensais qu’il soit aussi bête que ça pour passer à l’extérieur. Sato est un pilote vétéran, il devrait être meilleur que cela. Il a ruiné la course de beaucoup de gars. Il doit se réveiller.”
— Sage Karam

Sous neutralisation, la Suissesse Simona de Silvestro a percuté l’arrière de la monoplace de Juan Pablo Montoya, ce qui a provoqué la colère du Colombien qui a dû, tout comme la pilote Andretti, passer par la voie des stands pour réparer.

La vidéo de l’incident du premier tour



at efficitur. ipsum massa libero. dolor. vulputate, amet, felis risus.