Will Power intouchable lors des qualifications

La Team Penske a décroché une nouvelle pole position cette année en Verizon IndyCar Series avec son champion en titre, l’Australien Will Power, qui a décroché le meilleur chrono de la séance qualificative devant deux de ses coéquipiers. Chevrolet s’est, une fois de plus, illustré avec cinq pilotes aux six premières places, seul Takuma Sato fait illusion dans le clan Honda en vitesse pure.

Avec un tour bouclé en 76,0941 secondes à la vitesse moyenne  de 111,178 mph, l’Australien Will Power a obtenu le record de la piste de Belle Isle et c’est également s’assurer la pole position, la seconde en trois épreuves après celle décrochée sur le circuit routier d’Indianapolis au début du mois de mai pour la cinquième manche de la saison.

Le champion en titre de la discipline se retrouve à la tête d’un triplé de la Team Penske, puisque ses coéquipiers Hélio Castroneves et Juan Pablo Montoya viennent compléter le top-3. Quatrième, Takuma Sato est le meilleur représentant Honda, mais aussi et surtout le seul dans le top-6. Les Français Simon Pagenaud et Sébastien Bourdais ont atteint la dernière partie des qualifications, mais n’ont pas été en mesure de jouer la pole position.



Will Power a obetenu sa trente-neuvième pole en carrière, sa toute première à Detroit et n’est désormais plus qu’à une seule longueur de la cinquième place des pilotes les plus prolifiques en qualifications, place détenue par Rick Mears.

“J’avais de de nouveaux pneumatiques et j’attaquais dur, car je savais qu’Hélio et Juan était assez proches.”
— Will Power

Le top-10 est complété par Scott Dixon, le rookie Stefano Coletti, qui signe sa meilleure qualification de l’année, Marco Andretti et James Jakes. Onzième, Tristan Vautier continue d’impressionner au volant d’une monoplace de la Dale Coyne Racing, permettant à cette écurie d’attendre la deuxième partie des qualifications pour la toute première fois de l’année.

La séance a été marquée par un accident de Josef Newgarden, qui a violemment tapé le mur à l’arrière gauche, causant une interruption au drapeau rouge, c’était lors du second groupe du premier tour. Contrairement à sa monoplace Dallara Chevrolet n°67, le pilote de la CFH Racing est sorti indemne de cet accident.

libero. ut adipiscing Phasellus Aenean nunc accumsan neque. pulvinar ante.