Dixième succès pour Jimmie Johnson à Dover

Avec dix victoires en NASCAR Sprint Cup Series sur le Dover International Speedway, Jimmie Johnson devient le cinquième pilote à décrocher au moins dix victoires sur une seule et même piste. Plus encore, il est le seul pilote en activité à avoir cette statistique. Le pilote de la Chevrolet n°48 aidé de son chef d’équipe, Chad Knaus, a réussi à ajuster sa voiture tout au long de la course pour constamment progresser dans le classement, jusqu’à prendre la tête de la course lors de la relance du tour 384.

Bien qu’en pneumatiques usés par rapports à ses adversaires, Jimmie Johnson n’a pas été inquiété lors des deux dernières relances de la course et a pu aller chercher sa quatrième victoire de la saison, sa 74ème en carrière à l’occasion des FedEx 400.

“C’est un sentiment étrange. C’était une longue journée pour nous, mais je suis fier de toute l”équipe.”
— Jimmie Johnson



Sous le drapeau à damier Jimmie Johnson devance Kevin Harvick, qui était l’homme fort de la fin de course jusqu’à l’émergence du sextuple champion. Le pilote de la Stewart-Haas Racing n’a pas réussi à prendre le dessus sur Jimmie Johnson lorsque l’occasion s’est présentée durant le green-white-checkered. Cependant, il effectue une bonne opération puisqu’il conforte sa place de leader au classement général.

Parti quatorzième, Jimmie Johnson a fait son entrée dans le top-10 au douzième tour, il était sixième au tour 50 et dans le top-5 au moment de la première neutralisation au tour 74. Sur le Dover International Speedway, la position sur la piste est primordiale, ce qui a motivé Chad Knaus de laisser son pilote sur la piste lors des trois dernières neutralisations, alors que la grande majorité de ses adversaires s’est arrêtée.

Kyle Larson prend la troisième place, suivi de Kasey Kahne et Aric Almirola pour le top-5. Dominateur pour la troisième fois de suite au championnat cette année, Martin Truex Jr. doit se contenter de la sixième place, suivi de Jamie McMurray, Paul Menard, Clint Bowyer et Jeff Gordon pour les dix premiers.

À Dover, la Furniture Row Racing a apporté le même châssis qu’au Kansas et qu’à Charlotte. Résultat, comme au Kansas et à Charlotte, Martin Truex Jr. a dominé la course, mais comme lors de ces deux courses, il n’a pas pu conclure.Le pilote de la Chevrolet n°78 est celui qui a le plus mené avec un total de 131 tours sur les 405.

Denny Hamlin, parti de la pole position a lui aussi beaucoup mené avec 118 tours passés à la première place sur le Monster Mile, mais à l’image de l’ensemble de la Joe Gibbs Racing, la fin de course a été des plus compliquées. Si Carl Edwards a été pénalisé à deux reprises dans les stands, Matt Kenseth a connu une casse mécanique, alors que Kyle Busch et Denny Hamlin ont été impliqués dans des accidents. Au final seul Carl Edwards termine dans le top-20 de cette course.

ante. at velit, dictum sit suscipit