Martin Truex Jr. enfin sur la Victory Lane !

Après avoir dominé trois courses consécutivement et perdu à chaque fois, Martin Truex Jr. et la Furniture Row Racing ont enfin été récompensés à la quatrième tentative, sur le Pocono Raceway à l’occasion des Axalta ‘We Paint Winners’ 400. Le pilote de la Chevrolet n°78 a une fois encore dominé l’épreuve de NASCAR Sprint Cup pour finalement s’imposer devant son grand rival de la course, Kevin Harvick.

Grâce à ce succès, Martin Truex Jr. met fin à une série de 69 courses sans victoire, puisqu’il ne s’était plus imposé depuis près de deux ans et un succès acquis sur le Sonoma Raceway. Il devient également le dixième vainqueur différent cette saison en quatorze courses comptant pour le championnat. Cette victoire est également la seconde dans l’histoire de la Furniture Row Motorsports, la première depuis Darlington en 2011 et Regan Smith.

“C’est incroyable. Je ne peux pas remercier tout le monde. Quelle victoire. Je savais que nous avions la voiture. Tout le monde nous demandait quand viendrait la victoire.”
— Martin Truex Jr.



Sous le drapeau à damier, Martin Truex Jr. devance finalement Kevin Harvick qui enregistre son dixième top-2 en quatorze courses ! Les deux premiers sont séparés que de 1,346 seconde, alors que le troisième, Jimmie Johnson est repoussé à 12 secondes. Joey Logano et Kurt Busch complètent le top-5 de cette épreuve, alors que Matt Kenseth, Jamie McMurray, Kyle Larson, Kyle Busch et Denny Hamlin intègrent le top-10.

Huit neutralisations, pour 31 tours, sont venues ralentir cette course. S’il y a eu deux interventions de la voiture de sécurité pour des débris, plusieurs pilotes sont partis à la faute, notamment Ricky Stenhouse Jr. qui a perdu ses freins au 69ème tour dans le Tunnel Turn. Le pilote de la Roush Fenway Racing a violemment tapé le muret extérieur et n’a pu reprendre la piste qu’en toute fin de course.

Sam Hornish Jr. ou encore Danica Patrick ont perdu le contrôle de leur voiture, alors qu’au tour 130, Brad Keselowski est parti à la faute dans le virage n°2, emportant dans son élan Brett Moffitt qui était à l’extérieur du champion 2012 de la discipline.

Du fait d’un début de course très fluide, de nombreuses écuries ont choisi d’anticiper le premier arrêt de la course, pour ne plus avoir que trois autres passages à effectuer par la voie des stands. Ainsi, dès le 18ème tour, Brad Keselowski ravitaillait le premier, se décalant de plus d’une dizaine de tours par rapport à la fenêtre théorique. Cette première salve d’arrêt a également été le théâtre de nombreuses pénalités pour excès de vitesse, ce fut notamment le cas de Joey Logano, Paul Menard ou encore Matt Kenseth, qui ont dû effectuer un nouveau passage par la voie des stands à vitesse réduite en guise de pénalité.

Alors que le virage n°2 a beaucoup fait parler en début de week-end sur le Pocono Raceway, tous les pilotes se sont habitués aux différentes bosses présentes sur la trajectoire, à tel point qu’à l’issue de la course, certains, Kevin Harvick en tête, ont indiqué que le Pocono Raceway pouvait ne pas les raboter. Cepdenant, la décision a été prise, les différentes bosses du virage n°2 seront enlevées d’ici l’épreuve d’IndyCar prévue à la fin du mois d’août.

Au classement général Kevin Harvick compte désormais 39 points d’avance sur Martin Truex Jr. et 78 sur Joey Logano avant la quinzième manche de la saison qui se déroulera sur le Michigan International Speedway la semaine prochaine.

amet, leo. Praesent nec elementum Aenean