L’équipe n°48 gagne son appel

Suite à un avertissement écrit reçu lors de la All-Star Race, puis un autre lors des Coca-Cola 600, l’équipe n°48 s’est vue infliger une pénalité de type P1 comme le prévoit le règlement lors de deux avertissements écrits reçus lors de la même semaine de compétition ou lors de deux semaines consécutives. Pour l’épreuve de Dover, l’équipe de Jimmie Johnson devait donc tirer le dernier emplacement dans les sands, puisque c’est cette sanction qui avait été choisie par la NASCAR.

Cependant, avant l’épreuve de Dover, la Hendrick Motorsports a décidé de faire appel, un appel suspensif jugé ce mardi, par le National Motorsports Appeals Panel.

Le jury, composé de trois personnes, devait décider s’il y a bien eu une infraction à la section 14.15.1.b du règlement 2015 de la NASCAR. Cependant, lors du verdict il a indiqué avoir en sa possession des preuves contradictoires qui a conduit au second avertissement.



Ainsi, le jury, ne reconnaissant valable qu’un seul des deux avertissements, a décidé d’annuler la pénalité P1 infligée à la Hendrick Motorsports.

Cette annonce est faite quelques heures seulement après que la NASCAR a indiqué avoir informé l’écurie n°48 d’un nouvel avertissement écrit pour être passé à trois reprises à l’inspection d’avant-course lors de l’épreuve de Pocono afin de mettre la Chevrolet n°48 en conformité avec le règlement.

Pour rappel, si deux avertissements écrits lors d’une même semaine ou sur deux semaines consécutives de compétition, conduisent à une pénalité P1, c’est une pénalité de type P2 qui est infligée à une équipe qui reçoit six avertissements écrits durant l’année.

 

ut Curabitur Praesent Aenean tristique lectus