Kurt Busch gagne sous la pluie au Michigan

Il aura fallu quatre sorties du drapeau rouge et autant d’averses, pour finalement connaître le vainqueur de la quinzième épreuve de la saison en NASCAR Sprint Cup Series. Les prévisions météorologiques étaient si mauvaises que la NASCAR a décidé d’avancer le départ de la course d’une dizaine de minutes, mais cela n’a rien changé au déroulement de la course et c’est finalement Kurt Busch qui s’impose pour la vingt-septième fois de sa carrière.

“C’était un défi. J’ai une équipe super derrière moi. Cela montre la détermination de tout le monde de ne jamais abandonner. C’est un sentiment incroyable que d’avoir la chance de conduire cette Chevrolet sur la Victory Lane. Il fallait prendre en compte la consommation et la Hendrick Motorsports nous fournit de très bons moteurs dans ce domaine.”
— Kurt Busch

Kurt Busch devance finalement Dale Earnhardt Jr., Martin Truex Jr., Joey Logano, Brad Keselowski, Jamie McMurray, Paul Menard, Trevor Bayne et Clint Bowyer pour le top-10.

La pluie a toujours été une menace et s’est invitée dès le douzième tour de la course, causant une interruption d’une heure. Dès que les voitures ont repris la piste, la pluie s’est remise à tomber ce qui a différé la relance d’une trentaine de minutes.



Le drapeau vert a finalement pu être brandi au tour 29 et ce jusqu’au drapeau jaune de compétition déplacé du tour 30 au tour 35, puis au tour 40 du fait des longues périodes derrière la voiture de sécurité. Là encore, la pluie s’est de nouveau invitée pour une nouvelle interruption de la course de plus de trente minutes.

 La course a ensuite pu reprendre ses droits avec plusieurs runs sous drapeau vert, comme c’est souvent le cas sur le Michigan International Speedway. Alors que Kevin Harvick avait la meilleure voiture et semblait en passe d’aller chercher une troisième victoire cette année, une crevaison quelques instants après son troisième ravitaillement de la journée l’a contraint à repasser par la voie des stands sous drapeau vert ce qui l’a écarté de la lutte pour la victoire finale.

Un débris dans le virage n°4 a permis à certains pilotes de rester en piste, notamment Kyle Larson, qui a ainsi hérité de la tête de la course, mais a dû ravitailler six tours avant l’ultime neutralisation survenue au tour 138, toujours pour cause de pluie. Les menaces d’orage étant de plus en plus présentes, les officiels ont pris la décision d’entériner le résultat, plus de la moitié de la distance prévue initialement ayant été parcourue.

Au classement général, Kevin Harvick conserve les commandes, mais voit Martin Truex Jr. lui reprendre une vingtaine de longueur avant la prochaine épreuve qui se déroulera dans deux semaines sur le tracé routier de Sonoma en Californie, où la météo devrait être bien plus clémente qu’au Michigan.

in vel, quis, consequat. nec venenatis, commodo libero fringilla non mi,