Erik Jones… enfin !

L’an dernier, l’épreuve disputée sur l’Iowa Speedway avait servi de tremplin au jeune Erik Jones pour le reste de la saison, en 2015, il se pourrait bien que l’histoire se répète. Après huit courses et deux poles, Erik Jones n’avait toujours pas gagné avant d’arrivée sur l’Iowa Speedway pour y disputer les American Ethanol 200. Pire, s’il a dominé les dernières courses, il reste sur des positions à l’arrivée de vingt-troisième et quinzième.

Le pilote de la Kyle Busch Motorsports a mené 112 tours sur l’ovale de Newton pour aller décrocher son cinquième succès en carrière dans la troisième division de la NASCAR.

“Nous avions des trucks rapides. Les choses ne se sont pas bien passées. Il faut poursuivre le combat et attendre que la roue tourne.”
— Erik Jones



Sous le drapeau à damier Erik Jones s’est imposé avec 5,661 secondes d’avance sur Brandon Jones qui signe son meilleur résultat en carrière. Tyler Reddick termine troisième devant le leader du championnat, Matt Crafton. Christopher Bell, pour son premier départ en Truck Series, termine cinquième.

Au classement général, Matt Crafton conserve les commandes avec douze longueurs d’avance, alors que le pilote de la Kyle Busch Motorsports vainqueur en Iowa occupe désormais la troisième place à vingt-six unités du double champion.

Leader des 43 premiers tours, après être parti de la pole position, Erik Jones a glissé en neuvième position lors de la relance au 53ème tour, mais il a su faire preuve de patience pour remonter à la troisième place peu avant la mi-course.

Erik Jones reprend les commandes au tour 128 après une domination de Matt Crafton pendant une petite trentaine de tours. Les dernières neutralisations, pour des accidents de Travis Kvapil, ou encore John Hunter Nemechek n’y changeront rien et le pilote de la Kyle Busch Motorsports sera en mesure de mener les 44 derniers tours pour aller décrocher son tout premier succès cette saison.

nec id amet, felis lectus quis, vulputate, accumsan nunc sit mattis venenatis,