Marc Coma raccroche et devient directeur sportif du Dakar

Après 12 participations en tant que pilote moto et cinq victoires sur ses différentes KTM, le pilote espagnol a décidé de participer à l’édition 2016 sous un tout nouvel angle. La possibilité de voir Coma sur quatre roues pour le prochain Dakar, comme son plus grand rival, Cyril Despres un an plus tôt,  était plausible et quelques rumeurs étaient déjà de sortie à la fin de l’édition 2015. Le quintuple vainqueur de l’épreuve en catégorie moto, vient donc de confirmer qu’il ne sera pas derrière un guidon l’année prochaine mais, plutôt que d’être au volant d’une auto, l’espagnol a annoncé qu’il officiera en tant que directeur sportif du Dakar au côté d’Etienne Lavigne.

Le principal intéressé avoue avoir été surpris de la proposition du directeur du plus grand rallye-raid au monde mais estime que c’est le bon moment pour lui de tourner la page de sa très grande carrière.

“Ma première réaction, ça a été ‘waaoow’… j’étais sous le choc ! Parce que gagner cinq Dakar, pour moi c’était déjà un rêve. Et là, je me rends compte que je suis quelqu’un de très chanceux : faire partie de l’organisation, avec ce niveau de responsabilités, ce sera une opportunité de rendre au Dakar tout ce qu’il m’a donné. Je me sens encore un peu compétiteur, mais depuis que je me suis mis au travail, je sens que je vais réfléchir avec d’autres angles. Je sais que c’est le bon moment pour moi. Mon objectif, c’est de mettre toute mon énergie à ce que le Dakar reste la plus belle course du monde. Et ma philosophie, c’est de privilégier l’aventure.”

– Marc Coma, tout nouveau directeur sportif du Dakar.

C’est donc Etienne Lavigne qui a choisi Marc Coma pour se poste à haute responsabilité. En effet, après le départ de David Castera de l’organisation, pour devenir le co-pilote de Despres chez Peugeot Sport, le patron du Dakar se devait de trouver quelqu’un pour le seconder. Le choix du catalan s’est très facilement imposer comme l’explique le français.

“C’est le choix qui m’est immédiatement venu à l’esprit, car nous partageons la même passion du Dakar. Je sais que quand il s’engage, c’est toujours au maximum. J’aime sa rigueur et son calme et nous nous reconnaissons dans les mêmes valeurs. Il connaît toutes les contraintes de l’épreuve et  c’est un vrai meneur d’hommes. Pour copiloter cette épreuve, où l’exceptionnel est notre quotidien, il fallait au moins cela.”

– Etienne Lavigne, Directeur du Dakar.

Le travail de Marc Coma va débuter dans quelques jours puisqu’une partie du mois de juillet sera consacré aux reconnaissances du Dakar 2016.

ipsum lectus ut mi, sed commodo pulvinar