Dale Earnhardt Jr. remporte le carnage de Daytona

Déjà vainqueur à Talladega cette année, Dale Earnhardt Jr. s’est de nouveau imposé sur une course à plaque de restriction lors des Coke Zero 400 disputés sur le Daytona International Speedway, signant du même coup sa seconde victoire de la saison et sa troisième lors des sept dernières épreuves à plaques, puisqu’il s’est imposé en ouverture de saison l’an dernier lors des DAYTONA 500.

Si le pilote de la Hendrick Motorsports s’est imposé, ce que tout le monde retiendra de cette course qui s’est terminée le lundi matin, c’est le terrible accident du dernier tour qui a impliqué la quasi-intégralité du peloton restant et blessé trois spectateurs suite à une envolée de la Chevrolet n°3 d’Austin Dillon qui a, une fois encore, détruit le grillage de la ligne droite avant juste après le passage du drapeau à damier.

Fort heureusement tous les pilotes impliqués dans cet accident s’en sont sortis indemnes, même si les images pouvaient laisser craindre le pire, le moteur d’Austin Dillon s’est retrouvé séparé ce qu’il restait de la carcasse qui a ensuite été percutée par Brad Keselowski qui n’a pu l’éviter. En ce qui concerne les spectateurs touchés, leur diagnostic n’a pas encore été communiqué.

De nombreux membres des équipes présentent en fin de ligne des stands, notamment celles de Kasey Kahne et Dale Earnhardt Jr., ont accouru vers les différentes épaves en même temps que les équipes de sécurité et d’intervention.

“J’ai vu Denny (Hamlin) partir en travers. J’étais horrifié. Quand on voit ce genre d’accident on espère que tout le monde s’en sort sans blessure. Vous détestez voir ce genre d’image. Nous avions une très bonne voiture et un très bon moteur. Tout le monde a fait de l’excellent travail. Je dois remercier tous nos sponsors pour le travail effectué.”
— Dale Earnhardt Jr.


 

Derrière Dale Earnhardt Jr., le top-10 est composé de Jimmie Johnson, Denny Hamlin, Kevin Harvick, Kurt Busch, Jeff Gordon, Austin Dillon, Ryan Newman, Trevor Bayne et Clint Bowyer.

Retardée par la pluie, la dix-septième course de la saison 2015 a finalement pu s’élancer avec plus de trois heures de retard, à quelques minutes de minuit en heure locale. Il ne faudra pas attendre longtemps pour le début des hostilités, puisque dès le quatrième tour le drapeau jaune était brandi pour un accident impliquant notamment Danica Patrick, David Gilliland ou encore le champion 2015 des DAYTONA 500, Joey Logano.

La première partie de course a été l’occasion de montrer la force collective de la Hendrick Motorsports qui a régulièrement placé ses quatre voitures aux quatre premières places, mais un pilote a su à plusieurs reprises casser ce train de quatre voitures, Denny Hamlin. La pilote de la Joe Gibbs Racing a réussi à rejeter Jeff Gordon, puis Kasey Kahne des premières positions, mais tous deux ont pu remonter.

Peu après la mi-course un accident dans les virages 1 et 2 impliquant Carl Edwards et Brian Scott notamment a contraint les officiels à sortir une nouvelle fois le drapeau jaune, mais le big one, caractéristique des courses en paquet disputées à Daytona ou Talladega, est survenu à une cinquantaine de tours du drapeau à damier éliminant Martin Treux Jr. – qui enregistre un second résultat blanc de rang après Sonoma – Kasey Kahne, Kyle Larson ou encore Aric Almirola de la course à la victoire.

Nullam ipsum Curabitur venenatis, risus. massa suscipit felis