Brad Keselowski mate la Joe Gibbs Racing

Brad Keselowski a résisté à Erik Jones et Kyle Busch lors d’un restart à 31 tours de la fin pour aller chercher sa première victoire cette année en NASCAR XFINITY Series à l’occasion des Kentucky 300 disputés sur le Kentucky Speedway. Grâce à une stratégie à deux pneumatiques neufs, Brad Keselowski a pris les commandes pour la relance au tour 170.

Lors de la relance, Erik Jones a pris l’avantage pour 22 tours, mais Brad Keselowski a définitivement pris l’avantage au tour 192 dans le trafic pour s’imposer avec moins d’un quart de seconde.

Ce succès est le troisième de Brad Keselowski au Kentucky et son trente-troisième dans la deuxième division de NASCAR. Derrière Brad Keselowski, Erik Jones et Kyle Busch, ce sont Daniel Suárez et Elliott Sadler pour le top-5.

“Une voiture a bloqué Erik. Il a fait du super boulot et continue d’en faire, mais parfois les choses ne vont pas dans le sens que vous souhaitez.”
— Brad Keselowski



En début de course, c’est Kyle Busch qui a dominé en prenant les commandes dès le seizième tour en dépassant Ty Dillon qui a terminé la course en quinzième position à plus d’un tour du vainqueur de la course.

Brad Keselowski a pris les commandes de la course pour la première fois au tour 79. Le pilote de la Team Penske comptait près de deux secondes d’avance à la mi-course alors que le trafic se présentait aux leaders. Kyle Busch a ensuite repris les commandes au tour 140 avec cinq dixièmes d’avance sur son rival, mais tous deux économisaient du carburant pour rallier l’arrivée.

Onzième sous le drapeau à damier, Chris Buescher porte à trente-six points son avance sur Chase Elliott au classement général. Le pilote de la JR Motorsports est le premier pilote à ne pas avoir bouclé les 200 tours que comptait l’épreuve.

diam Sed non ut commodo ultricies tristique