Kyle Busch vous salue bien

Kyle Busch s’est parfaitement adapté au nouveau package aérodynamique spécifiquement mis en place pour la dix-huitième épreuve de la saison en NASCAR Sprint Cup Series. Le pilote de la Joe Gibbs Racing a remporté ce samedi soir les Quaker State 400 sur le Kentucky Speedway, faisant ainsi un pas de géant en vue d’une qualification en playoffs après avoir manqué les onze premières courses de l’année sur blessure.

Cette trente-et-unième victoire en carrière est la seconde du plus jeune des frères Busch sur l’ovale d’un mile et demi situé à Sparta. Deuxième, Joey Logano est le poil à gratter de la Joe Gibbs Racing dans ce top-5, puisque l’écurie a placé ses trois autres pilotes aux trois, quatre et cinquièmes places avec dans l’ordre Denny Hamlin, Carl Edwards et Matt Kenseth.

Suite à une lutte acharnée entre Kyle Busch et Joey Logano, le pilote de la Joe Gibbs Racing a pris l’avantage sur la ligne au tour 248, avant de définitivement le dépasser dans le virage n°2 du tour suivant et s’imposer avec 1,594 seconde au terme des 267 tours de l’épreuve.

Cette course a été marquée par un record de 22 changements de leader qui s’explique, selon le vainqueur de la course, par le nouveau package aérodynamique mis en place par la NASCAR pour cette course.



“Je pense que c’est quelque chose de positif lorsque je chassais Joey. Lorsque j’ai essayé de le dépasser il a tenté de me bloquer. Avec l’ancien package vous ne pouviez pas faire ça. Nous nous sommes échangés la tête de la course à plusieurs reprises. Je pense que c’était une bonne course.”
— Kyle Busch

Carl Edwards, coéquipier de Kyle Busch à la Joe Gibbs Racing estime lui aussi que ce nouveau package aérodynamique mis en place va dans la bonne direction sur les ovales d’un mile et demi.

Kyle Busch a mené 163 des 267 tours marquant ainsi le maximum de points, à savoir 48, ce qui le fait remonter à la 35ème place du classement général, à 87 points du trentième Michael McDowell, alors qu”il ne reste que huit courses à faire avant la fin de la saison régulière.

Alors que la Hendrick Motorsports et la Stewart-Haas Racing ont dominé le début de la saison sur  ce type d’ovale, les deux écuries phares de Chevrolet étaient nulle part ce samedi soir sur le Kentucky Speedway. Jeff Gordon a été le meilleur de ses représentants en septième position, juste devant Kevin Harvick, Jimmie Johnson et Kurt Busch.

Septième, le quadruple champion de la NASCAR a échoué dans sa quête de remporter sa première victoire sur ce circuit ce qui lui aurait permis d’avoir au moins une victoire sur chacune des pistes sur lesquelles il a roulé en Sprint Cup.

Les dépassements ont été nombreux lors de cette course, notamment lors des relances. Au tour 192, Joey Logano et Kevin Harvick se sont expliqués avec Carl Edwards, mais dix tours plus tard un drapeau jaune a envoyé tout le peloton dans la voie des stands pour un arrêt à 58 tours de l’arrivée. Le drapeau jaune a été sorti par les officiels après que Dale Earnhardt Jr. a sorti Danica Patrick dans le virage n°4, le pilote de la Hendrick Motorsports expliquant être victime d’un problème de freins.

Denny Hamlin a remporté la course dans la voie des stands, devançant deux de ses coéquipiers, Kyle Busch et Carl Edwards lors de la relance au tour 213. Un temps leader en début d’épreuve, Brad Keselowski s’est battu pour une place dans le top-5, mais s’est finalement classé sixième sous le drapeau à damier.

Kyle Larson a causé la onzième et dernière neutralisation de cette course, ce qui est également un record sur cette piste, au tour 219 en étant victime d’une crevaison, allant taper le mur extérieur dans le virage n°1.

Lors de la relance au tour 225 Joey Logano et Kyle Busch se sont encore expliqués pour la tête de la course, le pilote de la Joe Gibbs Racing prenant définitivement l’avantage 23 tours plus tard.

odio ipsum et, dolor. ut nunc tristique