Le nouveau package aérodynamique très attendu à Indy

En modifiant les packages aérodynamiques, la NASCAR espère resserrer la compétition et offrir aux spectateurs et téléspectateurs plus de dépassements, notamment pour la première place. Après une première tentative sur un ovale d’un mile et demi lors de l’épreuve du Kentucky, la NASCAR va tester le package prévu pour les ovales de deux miles et plus dès cette semaine sur l’Indianapolis Motor Speedway.

L’exigent ovale aux quatre lignes droites et quatre virages sera le premier test de ce nouveau package qui sera de nouveau utilisé trois semaines plus tard lors de l’épreuve du Michigan.

“Je pense que les voitures seront plus proches avec ce package.”
— Jason Ratcliff, chef d’équipe de Matt Kenseth



Ces dernières années, le pilote de la Toyota Camry n°20 en NASCAR Sprint Cup Series a su s’adapter parfaitement aux contraintes qu’impose l’ovale d’Indianapolis en terminant trois fois dans le top-5 lors de ses quatre dernières venues. L’un de ses anciens coéquipiers du temps de la Roush Fenway Racing, Kurt Busch, estime que la gestion de la dégradation des pneumatiques sera un élément important sur cette piste rapide aux virages très plats, puisqu’ils ne sont inclinés qu’à neuf degrés. Le pilote de la Stewart-Haas Racing pense également que le temps passé sur la pédale d’accélérateur sera plus important que l’an dernier.

“C’est difficile de comparer une voiture de NASCR contre une monoplace d’IndyCar à Indianapolis. C’est un circuit très plat et une voiture est très lourde ce qui contraint fortement les pneumatiques et elle ne tourne pas très bien. Nous espérons que la traînée générée va créer un grand sillage pour permettre aux pilotes des manœuvres audacieuses avant d’entrée en virage.”
— Kurt Busch

Si de nombreux pilotes sont impatients de tester ces nouveaux réglages, d’autres en revanche sont plus réticents à faire la transition. C’est notamment le cas de Ryan Newman, vainqueur à Indianapolis en 2013 lors de sa dernière saison au sein de la Stewart-Haas Racing.

“À chaque fois que vous pouvez améliorer votre produit, le plus tôt est toujours la meilleure solution. Je ne suis pas sûr qu’il y ait besoin d’un changement à Indianapolis. C’est l’un de nos joyaux, je ne suis pas sûr que ce soit un endroit où nous devrions expérimenter quelque chose. Je pense que nous devrions attendre et voir ce qui se passe.”
— Ryan Newman

Trois séances d’essais sont programmées ce vendredi, les deux premières d’une durée d’une heure et vingt-cinq minutes chacune, la dernière d’une heure et cinquante-cinq minutes. Près de cinq heures d’essais donc pour permettre aux équipes de prendre parfaitement leurs marques avec ce nouveau package sur une piste atypique.

“Nous avons une séance supplémentaire qui nous aidera. Je pense que personne ne sait vraiment comment cela va se passer tant que la course n’aura pas débuté, car la tenue de route de chacun et le comportement de la voiture sera dicté sur la façon dont chacun se ressent dans un grand groupe de voitures lorsque l’air sera perturbé par les appendices aérodynamiques qui seront utilisés sur les voitures cette semaine.”
— Carl Edwards

Sed libero vel, felis elit. eleifend