Kyle Busch inarrêtable !

Depuis son retour à la compétition Kyle Busch est dans la forme de sa vie. Sur l’Indianapolis Motor Speedway à l’occasion des Crown Royal presents the Jeff Kyle 400 at the Brickyard, le pilote de la Joe Gibbs Racing a remporté sa troisième course de rang en NASCAR Sprint Cup Series, sa quatrième victoire en l’espace de cinq courses, une série digne d’un champion, problème il n’est toujours pas dans le top-30 au classement général et donc potentiellement absent du Chase.

Exténué ce samedi à l’issue de l’épreuve des NASCAR XFINITY Series qu’il a elle aussi remportée, Kyle Busch l’était beaucoup moins après la course de Sprint Cup rallongée de quelques tours du fait d’un green-white-checkered à la suite d’un accident de Trevor Bayne à deux tours de la fin. Alors que des orages étaient attendus la course s’est déroulée dans des conditions chaudes et humides, mais a pu aller à son terme sans être interrompue par des problèmes météorologiques.

Sur la ligne d’arrivée, Kyle Busch s’impose pour la première fois de sa carrière à Indianapolis en Sprint Cup en devançant Joey Logano, Kevin Harvick, Martin Truex Jr. et Denny Hamlin pour le top-5, alors que Clint Bowyer, Matt Kenseth, Kurt Busch, Kyle Larson et Brad Keselowski complètent le top-10.

“Je n’arrive pas y croire. Cette voiture était absolument incroyable. Adam Stevens et les gars ont encore une fois fait un travail formidable. C’est super de s’imposer ici à Indy. Grâce à cette victoire, Toyota a maintenant remporté une course sur toutes les pistes inscrites au calendrier de la Sprint Cup et c’est super d’avoir fait cela. Il n’y a rien de mieux que de gagner xes courses et de se retrouver sur la Victory Lane.”
— Kyle Busch



Si Toyota s’est désormais imposé sur toutes les pistes inscrites au calendrier de la Sprint Cup, le plus important est ailleurs pour Kyle Busch, qui avec quatre victoires en neuf courses se rapproche à 23 points du top-30 en trente-deuxième position. Le pilote de la Toyota Camry vient d’effacer un débours de 150 points lors des cinq dernières épreuves et a désormais six courses devant lui pour intégrer le top-30 du championnat pilotes, synonyme de qualification pour les playoffs.

Disputée avec le nouveau package aérodynamique, la course d’Indianapolis a été marquée par de nombreux changements de leader, mais aussi par des accidents, notamment au tour 51, lors d’une relance, lorsque Clint Bowyer a perdu le contrôle de sa voiture suite à un contact avec Kevin Harvick dans le virage n°3. Jeff Gordon qui se battait avec Kasey Kahne pour une position n’a pas pu éviter la Toyota Camry en perdition. Résultat une quarante-deuxième place pour le quadruple champion de la NASCAR dans ce qui est sa dernière course de Sprint Cup sur l’ovale d’Indianapolis.

Dominateur durant cette épreuve, Kevin Harvick semblait en mesure d’apporter une treizième victoire de rang à Chevrolet sur l’Indianapolis Motor Speedway, mais le champion en titre de la discipline et vainqueur en 2003 sur le Brickyard, s’est fait dépasser par Kyle Busch lors de l’antépénultième relance au tour 153. Le pilote de la Joe Gibbs Racing a ensuite résisté à tous ses adversaires lors des deux relances qui ont suivi.

Le leader du championnat a mené pas moins de 75 tours lors de cette épreuve, alors que Joey Logano, son plus proche rival dans ce domaine n’est crédité que de 28 tours en tête. Le pilote de la Team Penske, parti de la première ligne a mené les premiers tours de la course et a constamment évolué dans le top-5, permettant à Roger Penske de rêver d’un premier sacre lors du Brickyard qui aurait également été synonyme d’un triplé DAYTONA 500, Indy 500, Brickyard 400 cette année, mais le propriétaire 16 fois vainqueurs des 500 miles d’Indianapolis devra attendre une année de plus pour réaliser cette performance qu’à ce jour seul Chip Ganassi a réalisé, c’était en 2010 avec Jamie McMurray en NASCAR et Dario Franchitti pour la course d’IndyCar.

Après vingt courses disputées, Kevin Harvick est toujours solide leader du championnat avec 69 points d’avance sur Joey Logano. Kurt Busch rejoint Kevin Harvick, Dale Earnhardt Jr. et Jimmie Johnson au rang des pilotes qualifiés pour le Chase 2015, à condition de prendre part à toutes les qualifications ou être au départ de toutes les courses de la fin de la saison régulière.

nunc leo dictum Phasellus ipsum adipiscing quis, ut libero. elit. non