Il était une fois… Billy Wade premier pilote à remporter quatre courses de suite

Avec trois victoires consécutives Kyle Busch a déjà sa place parmi l’élite des pilotes NASCAR. Devenu à Indianapolis le vingtième pilote à avoir remporté trois courses de suite, le pilote de la Joe Gibbs Racing tentera de décrocher un quatrième succès de rang, un exploit réalisé seulement par dix pilotes dont Jeff Gordon et Jimmie Johnson, tous deux toujours en activité.

Lors de la décennie 1950, Herb Thomas, Junior Johnson, Fireball Roberts et Buck Baker ont tous remporté trois courses de rang, mais aucun d’eux n’a été le premier à inscrire son nom quatre fois de suite dans la division reine de la NASCAR.

Billy Wade a décroché un titre de champion en modified ainsi qu’en late model au Texas avant d’être repéré par Cotton Owens. En 1963, pour sa première année, il signe 14 top-10 en 31 courses et s’offre le titre de débutant de l’année. Il faudra attendre 1964 pour le voir exploser au plus haut niveau et remporter sa première course alors qu’il pilote pour Bud Moore. Dans le top-10 lors de quinze des vingt premières courses, Billy Wade a alors enchaîné une série de dix jours de très haute volée dans le courant du mois de juillet.



Le 10 lors des Fireball Roberts 200 sur l’Old Bridge Speedway dans le New Jersey, il résiste aux stars d’alors que sont Ned Jarrett, Richard Petty et David Pearson pour décrocher sa toute première victoire en carrière.

Deux jours plus tard il s’engage sur le Bridgehampton Raceway dans l’état de New York et signe sa première victoire sur un circuit routier après avoir mené à quatre reprises dont les douze derniers tours de la course.

Le 15 juillet sur la route de Long Island il fait escale sur l’Islip Speedway et décroche la pole position, malgré la présence de Ned Jarrett et un début de rivalité entre les deux pilotes. Tous deux mènent l’ensemble des 300 tours que compte l’épreuve disputé sur cet ovale de 0,2 mile. Billy Wade mène les 97 premiers tours avant de laisser les commandes à Ned Jarrett pour 95 tours. Les 108 dernières boucles sont dominées par Bill Wade qui signe son troisième succès de rang.

L’histoire s’écrira dans l’état de New York sur un autre circuit routier en ce 19 juillet 1964. En effet, c’est sur le Watkins Glen International que Billy Wade et Ned Jarrett s’affrontent une fois encore pour la victoire finale. Le Texan doublera Ned Jarrett au tour 36 pour mener les 30 derniers tours de la course et s’imposer pour la quatrième fois de suite.

“Gagner des courses change vos perspectives. Je suis prêt à gagner plus que ce qui est attendu. J’ai une nouvelle attitude.”
— Billy Wade

Cependant, après quatre victoires de rang, Billy Wade ne retournera plus jamais sur la Victory Lane. Il perdra la vie quelques mois plus tard, en janvier 1965, sur le Daytona International Speedway à l’occasion d’une séance d’essais pneumatiques. Son tragique accident a forcé son propriétaire à revoir le système de ceinture de sécurité dont l’attache principale se trouve entre les jambes du pilote/

elementum ultricies velit, facilisis libero Curabitur Donec vel,