Retour gagnant pour Kyle Busch en Truck

Suite à sa blessure survenue à Daytona en ouverture de la saison des NASCAR XFINITY Series, la question récurrente concernant Kyle Busch était : “Quand gagnera-t-il de nouveau ?” Après trois victoires consécutives en NASCAR Sprint Cup Series et un succès en Truck, la question est désormais de savoir quand va-t-il s’arrêter.

Dans une course marquée par de nombreux problèmes, notamment pour Matt Crafton contraint à l’abandon dès le treizième tour sur accident, Kyle Busch a eu les nerfs solides pour s’imposer puisqu’il y a eu trois green-white-checkered pour terminer la course sous drapeau vert et finalement sacrer le pilote et propriétaire du truck n°51. Ce dimanche, il tentera d’ajouter un nouveau sweep après celui réalisé la semaine dernière à Indianapolis.

Malgré une jauge de carburant de plus en plus faible, Kyle Busch a pu aller au terme des 69 tours de la courses, neuf de plus que le nombre initial, ce qui représente un surplus de 22,5 miles sur le Pocono Raceway. Kyle Busch a ainis remporté les Pocono Mountains 150 avec 1,225 seconde d’avance sur Kevin Harvick.



“C’est une grande victoire de placer Toyota sur la Victory Lane. C’est aussi ma première victoire à Pocono ce qui est super. Ce n’était pas trop mal de regarder les restarts de mon siège, mais derrière cela semblait dingue. Je suis heureux de m’être retrouvé dans cette position.”
— Kyle Busch

Derrière Kyle Busch et Kevin Harvick, Tyler Reddick effectue la bonne opération de la course puisqu’il s’empare des commandes du championnat, profitant des déboires de Matt Crafton, impliqué dans un accident avec Brad Keselowski dès le cinquième tour de l’épreuve. Tyler Reddick, qui pilote pour Brad Keselowski quitte Pocono avec onze points d’avance sur Matt Crafton et seize sur Erik Jones seulement dixième de la course.

Le double champion en titre de la discipline n’a pas mâché ses mots à l’égard de son rival du jour, n’hésitant pas à le traiter d’idiot. Pour sa part, Brad Keselowski s’est excusé expliquant qu’il ne savait pas ce qu’il pouvait faire d’autre.

Le rookie canadien Cameron Hayley signe son meilleur résultat en carrière avec une quatrième place devant le tenant du titre de l’épreuve, Austin Dillon. Johnny Sauter, Timothy Peters, Matt Tifft, Daniel Hemric et Erik Jones complètent le top-10 de la douzième épreuve de la saison.

ante. felis Donec Praesent lectus ultricies