Ryan Blaney prend sa revanche en Iowa

Ni les neutralisations ni les accidents n’auront dévié Ryan Blaney de son chemin. Le pilote de la Team Penske a mené 252 des 260 tours de l’épreuve pour s’imposer pour la toute première fois cette saison à l’occasion des U.S. Cellular 250 disputés sur l’Iowa Speedway à l’occasion de la dix-neuvième manche de la saison en NASCAR XFINITY Series.

Huit neutralisations sont venues ralentir la course, dont quatre lors des vingt dernières boucles de l’épreuve, mais Ryan Blaney est resté calme et concentré lors de chacune des relances pour aller décrocher sa troisième victoire en carrière dans la deuxième division de la NASCAR, avec un rating parfait de 150,0.

“Ce n’était pas l’idéal [toutes ces neutralisations à la fin]. Nous avions une très bonne voiture et toutes ces neutralisations tardives donnaient une possibilité de perdre cette course.”
— Ryan Blaney



Alors que la course était prévue sur 250 tours, la NASCAR a ajouté dix tours pour terminer sous drapeau vert.

“C’est dingue de mener plus de tours que ce qui est initialement prévu.”
— Greg Erwin, chef d’équipe de Ryan Blaney

Regan Smith termine deuxième et signe son meilleur résultat de la saison, suivi de Brian Scott, Ty Dillon et Brendan Gaughan pour le top-5. Ce dernier a d’ailleurs tenté de dépasser Ryan Blaney dans les derniers tours, mais un contact qui a endommagé les deux voitures a contraint le pilote Chevrolet à reculer dans la hiérarchie.

Dès le départ le pilote de la Ford Mustang n°22 s’est affirmé comme le pilote fort de la course, en dépassant le poleman Daniel Suárez dans le premier tour pour mener les 146 premiers tours, cinquante tours de plus que son total le plus important en une seule course, au Kentucky en 2013 pour sa première victoire en carrière en XFINITY.

Regan Smith a alors mené quatre tours, en battant le pilote Penske à la sortie des stands, mais ce dernier a rapidement repris les commandes. C’est ensuite Chase Elliott qui a refait le coup lors d’un arrêt aux stands, mais l’éclaircie a été de courte durée pour le champion en titre de la discipline qui n’a mené que trois tours. Chase Elliott sera même à l’origine d’une neutralisation, lorsqu’il envoie Brandon Jones dans le mur à la suite d’un contact, mais grâce à sa neuvième place à l’arrivée, il parvient a reprendre quelques points au leader du championnat, Chris Buescher, impliqué dans un accident lors de la première tentative de green-white-checkered.

Le championnat va maintenant entrer dans une autre phase, avec trois courses routières (Watkins Glen, Mid-Ohio et Elkhart Lake) lors des quatre prochaines épreuves, seule la course du Bristol à la fin du mois d’août entre Mid-Ohio et Elkhart Lake viendra casser la série de courses routières.

nunc Nullam Praesent elit. tempus in pulvinar ut sem, amet,