Sage Karam est-il parti à la faute volontairement ?

Sage Karam est-il parti à la faute sur demande ? La question fait beaucoup réagir depuis l’incident dont a été victime le jeune pilote de la Chip Ganassi Racing ce dimanche sur le circuit routier de Mid-Ohio. La première personne à avoir évoqué la possibilité d’un “Spingate” ou d’un “Sagegate” n’est autre que Townsend Bell, le vétéran de la monoplace américaine et consultant pour NBCSN.

“Si c’était un pilote d’Indy Lights dans son premier tour lors de la première journée de tests vous diriez qu’il en fait trop, pas pour un gars qui a déjà fait 70 tours dans cette course.”
— Townsend Bell



Du fait de ce tête-à-queue, Sage Karam a aidé Graham Rahal, Justin Wilson, Simon Pagenaud et son coéquipier Scott Dixon. Tout quatre ont terminé dans cet ordre aux quatre premières places de la course. Le jeune pilote de la Chip Ganassi Racing se défend de toute manœuvre intentionnelle en indiquant qu’il ajustait sa répartition de freins et qu’il a manqué le point de corde du virage alors que dans le même temps les officiels de la Chip Ganassi Racing se refusent à tout commentaire.

De son côté l’IndyCar avoue que cette action retient son attention, alors que dans le même temps, un mécanicien d’une écurie adversaire a indiqué à l’un de nos confrères de Racer.com qu’il avait vu l’un des membres de l’équipe de Scott Dixon se précipiter vers le stand de Sage Karam pour indiquer que la pression dans la boîte de vitesses augmentait dangereusement ou que celle-ci devenait très chaude. Cette discussion s’est tenue deux tours avant le tête-à-queue de Sage Karam.

Cet incident n’est pas le premier pour Sage Karam cette année qui s’est mis à dos une partie du peloton lors de l’épreuve de Fontana, mais aussi Ed Carpenter sur l’Iowa Speedway.

dolor. elit. Lorem dolor quis nec