Matt Kenseth imprenable au Michigan

 Ce dimanche sur le Michigan International Speedway il y avait Matt Kenseth et il y avait les autres. Le pilote le Joe Gibbs Racing a mené près des trois quarts des 200 tours de l’épreuve pour remporter sa troisième victoire de la saison et sa troisième sur l’ovale de deux miles situé non loin des Irish Hills.

Ce succès est le neuvième de la Joe Gibbs Racing cette année, le cinquième lors des six dernières courses, en NASCAR Sprint Cup Series après vingt-trois courses. Matt Kenseth s’est imposé devant Kevin Harvick, Martin Truex Jr., Austin Dillon et Denny Hamlin pour le top-5. Carl Edwards, Joey Logano, Ryan Nemwan, Brad Keselowski et Dale Earnhardt Jr. complètent le top-10.

“C’est incroyable. Tout le monde a fait de l’excellent travail. Denny (Hamlin) a bien joué le coup en me poussant lors de la dernière relance. Le plus dur a été de battre le 3 (Austin Dillon) un peu plus tôt dans la course. Ces voitures sont vraiment très rapides depuis quelques mois. Il reste du temps pour penser au championnat, mais nous sommes sur la bonne voie.”
— Matt Kenseth



La Joe Gibbs Racing était la plus forte ce dimanche sur le Michigan International Speedway à l’occasion des Pure Michigan 400, Matt Kenseth étant le pilote qui a été le plus vu en tête de la course avec 146 tours menés. Cependant, comme annoncé la chaleur a joué un rôle très important tout au long de cette épreuve disputée sur l’ovale de deux miles ; la température dans les habitacles a atteint les 70 °C.

Si la Joe Gibbs Racing a semblé contrôler lors des longs runs sous drapeau vert, les relances étaient plus compliquées à gérer, notamment face à Austin Dillon. Le pilote de la Richard Childress Racing a malmené Matt Kenseth a plusieurs reprises, lors des cinq premiers tours des relances, mais a ensuite dû abdiquer, ne pouvant rien face à Matt Kenseth.

Cette course du Michigan, la vingt-troisième de la saison marquait la seconde utilisation du package aérodynamique a forte traînée, ce qui a accentué le phénomène de chaleur à l’intérieur des voitures. Si l’attente était élevée les griefs des pilotes le furent tout autant, tous constant qu’il était compliqué de dépasser lorsque l’on se rapprochait du pilote qui vous précédait, la voiture devenant alors extrêmement survireuse.

Parmi les pilotes cherchant à intégrer le Chase et n’ayant pas la moindre victoire, Clint Bowyer est clairement celui qui a fait la mauvaise affaire en allant taper le muret extérieur suite à un contact avec Ryan Newman avant de taper le mur intérieur. Le pilote de la Michael Waltrip Racing a passé de nombreuses minutes dans les garages afin que ses mécaniciens réparent la Toyota Camry n°15.

La course a été marquée par plusieurs accidents, le premier dès le deuxième virage lorsque David Ragan a perdu le contrôle de sa Toyota n°55, semant quelque peu la panique dans un peloton extrêmement compact. Fort heureusement tout le monde parviendra à l’éviter, y compris Kyle Busch qui est parti de l’arrière du peloton du fait de l’utilisation de sa voiture de réserve. Le pilote de la Joe Gibbs Racing avait fait un pari sur un drapeau jaune dès le drapeau vert avec son chef d’équipe avant le départ de la course et s’était volontairement laissé distancer pour ne pas se retrouver piégé.

La saison régulière va se terminer sur trois courses nocturne, la première d’entre-elles samedi prochain sur le Bristol Motor Speedway pour l’une des épreuves les plus attendues de l’année. Kevin Harvick y arrivera en leader du championnat avec 48 longueurs d’avance sur son dauphin, Joey Logano.

venenatis, ante. accumsan mattis eleifend ut efficitur. libero venenatis nec