Regan Smith tient sa revanche

À l’issue de l’épreuve de Watkins Glen, Regan Smith était frustré et mécontent, il n’avait d’ailleurs pas hésité à le montrer à Ty Dillon peu après le drapeau à damier. Une semaine plus tard la frustration est devenue joie en s’imposant sur le Mid-Ohio Sports Car Course à l’occasion des Nationwide Children’s Hospital 200, deuxième des trois épreuves routières de la saison.

Pour mettre fin à une série de 52 courses sans victoire, Regan Smith a eu recours à une manœuvre très souvent utilisée sur short track, une poussette dans l’avant-dernier virage du dernier tour sur Alex Tagliani pour s’emparer de la première place et de la victoire.

“Ces gars [mes mécaniciens] ont bossé toute la semaine. La voiture était détruite et ils l’ont reconstruite en une journée. Les gars ont fait un travail phénoménal. Nous avons eu beaucoup d’occasion de gagner. Je déteste le faire dans le dernier virage, mais cela faisait trop longtemps.”
— Regan Smith



Alors qu’il a pris la tête de la course à quinze tours de l’arrivée, Alex Tagliani se voyait bien remporter son premier succès en sept courses dans la deuxième division de la NASCAR, mais celui qui pilotait la Ford Mustang n°22 de la Team Penske n’a pu inscrire son nom au palmarès du Mid-Ohio Sports Car Course.

Le Québécois a rapidement pris la tête de la course et comptait plus d’une seconde d’avance sur le tenant du titre de l’épreuve, Chris Buescher avant qu’une neutralisation au sixième tour envoie certains pilotes dans les stands pour des stratégies décalées. C’est alors Chase Elliott qui a pris les commandes de la course jusqu’au douzième tour et une nouvelle neutralisation causée par Kennny Habul. Chase Elliott et Boris Said notamment se sont arrêtés ce qui a permis à Elliott Sadler de prendre les commandes avant que Chris Buescher prenne l’avantage sur son coéquipier de la Roush Fenway Racing.

Après la troisième neutralisation de la course, Alex Tagliani a pris les commandes dans le virage n°3 avant que du fluide répandu sur la piste vienne de nouveau casser le rythme.

Au tour 41 la grande majorité du peloton a ravitaillé pour la dernière fois de la course et c’est Regan Smith qui est ressorti des stands en première position. Si Regan Smith a pu s’échapper lors des différentes relances qui ont suivi, Alex Tagliani a pu reprendre les commandes au tour 61 et ce jusqu’à quelques mètres du drapeau à damier.

Au classement général, les leaders se marquent puisque Ty Dillon, Chris Buescher et Chase Elliott ont terminé trois quatre et cinquièmes respectivement ce qui fait que le pilote de la Roush Fenway Racing compte 24 points d’avance sur Ty Dillon et 25 sur le champion en titre Chase Elliott.

Elliott Sadler, Brian Scott, Darrell Wallace Jr., Dylan Lupton et Ben Rhodes complètent le top-10 de cette vingt-et-unième épreuve de la saison.

id at in nec Sed amet, commodo neque.