Le package du Michigan remisé au placard ?

Après Indianapolis de nombreux pilotes avaient indiqué qu’il était difficile de dépasser lorsque l’on se trouvait juste derrière un adversaire, puisque la voiture devenait survireuse. Pour la nouvelle utilisation du package aérodynamique au Michigan, la NASCAR avait beaucoup l’espoir que ce qui était arrivé à Indianapolis ne se reproduirait pas dans les Irish Hills.

Cependant, il faut bien constater que le phénomène a empiré. Certes il y a eu des dépassements, notamment dans le paquet, mais il a été très compliqué de doubler pour la tête de la course après ne serait-ce que trois tours sous drapeau vert. Résultat Matt Kenseth s’est imposé après avoir mené 146 des 200 tours prévus, c’est-à-dire ni plus ni moins que 73 % des tours prévus.

Certes le pilote de la Joe Gibbs Racing avait l’une des meilleures voitures de la course, mais lorsqu’il était dans le clean air, il était tout simplement indéboulonnable de la première place.

“Je pense que nous avions la meilleure voiture. Je suis heureux de ne pas avoir loupé cette victoire.”
— Matt Kenseth

Interrogés sur le package utilisé, plusieurs pilotes ont préféré botter en touche à l’image de Kevin Harvick, deuxième de la course, qui s’est dit fier de son équipe et du travail accompli pour préparer la course.



Carl Edwards a estimé que c’était une excellente journée pour la Joe Gibbs Racing, même s’il estime que ce package ne sera plus utilisé, alors que Brad Keselowski a été on ne peut plus clair, en indiquant qu’il était là pour piloter, pas pour commenter les décisions de la NASCAR.

“Ce n’est pas mon affaire. Ce n’est pas à moi de le dire. Ce n’est pas mon sport. Quoiqu’ils fassent, je pilote. C’est mon boulot. Nous avons vu presque exactement ce que tout le monde s’attendait à voir. Je vous laisse juge pour savoir si c’était bon ou mauvais.”
— Brad Keselowski

Denny Hamlin a pour sa part reconnu que le leader avait un gros avantage en étant pratiquement à fond tout le temps, alors que dans le peloton il fallait lever le pied de l’accélérateur beaucoup plus longtemps dans les virages.

Septième, Joey Logano s’est déclaré sceptique quant à une possible nouvelle utilisation de ce package dans les prochains mois. En fait, seul Austin Dillon, qui a signé son meilleur résultat en carrière avec une quatrième place sous le drapeau à damier, a trouvé des motifs de satisfaction.

Sa voiture [Kenseth] était très bonne dans les lignes droites. J’ai pris la tête une fois, Harvick m’a poussé lors d’une relance. C’était une bonne aide et j’ai pu rester un peu devant Kenseth. Le draft a plutôt bien fonctionné pour nous. J’ai essayé de le laisser derrière. Il avait une très bonne voiture, cela aurait été compliqué de rester devant lui.”
— Austin Dillon

Bien que le plateau ne semble pas enthousiaste avec ce nouveau package, la NASCAR ne veut pas baisser les bras, à l’image du vice-président en charge de la compétition, Steve O’Donnell, qui reconnaît qu’il reste du travail à faire, “un travail que la NASCAR fera” promet le vice-président.

Nous aurions aimé en voir plus concernant ce package. Pour chaque package que nous apportons nous voulons évaluer la capacité qu’ont les pilotes à dépasser, tant dans le peloton que devant. Nous ne l’avons pas eu ce dimanche. Vous avez vu des dépassements dans le paquet. Le défi était de dépasser le leader, nous l’avons tous vu, les fans l’ont vu aussi. Nous allons examiner cela et ce que nous pouvons faire pour améliorer la compétition et faire des progrès dans ce domaine.”
— Steve O’Donnell

dolor felis nunc Donec commodo elit. accumsan Aenean tempus