Beaucoup de questions et peu de réponses pour la Hendrick Motorsports

Au Michigan Dale Earnhardt Jr. était le meilleur représentant de la Hendrick Motorsports en dixième position, la semaine précédente à Watkins Glen, Jimmie Johnson était le mieux classé de l’escadron Hendrick, toujours en dixième position. Si deux dixièmes places de rang pourrait satisfaire de nombreuses écuries, cela ne peut pas être le cas de la Hendrick Motorsports, une écurie qui a remporté plus de dix courses par saisons à six reprises depuis 2004, dont dix-huit lors de l’année 2007.

Lors des six dernières courses, la Hendrick Motorsports enregistre un zéro pointé en termes de victoire contre un succès pour la Team Penske et cinq pour la Joe Gibbs Racing. La dernière victoire de la Hendrick Motorsports remonte à la course estivale de Daytona et Dale Earnhardt Jr. Depuis, les statistiques sont décevantes, un seul top-10 pour Kasey Kahne, trois pour Jimmie Johnson, Dale Earnhardt Jr. et Jeff Gordon. Ces deux derniers sont les seuls à avoir des top-5, un pour le Californien de naissance, deux pour celui qui enchaîne les titres de pilote le plus populaire depuis treize ans.

Pire encore, sur les six dernières courses, la Hendrick Motorsports n’a mené que cinq petits tours, tous par Jeff Gordon, deux à Loudon, deux à Pocono, puis un au Michigan. Un constat une fois encore famélique pour une écurie dont l’objectif est de placer ses quatre pilotes dans le Chase et d’aller chercher le titre. Pour l’instant deux pilotes sont qualifiés, Jimmie Johnson et Dale Earnhardt Jr. Pour les deux autres, la situation reste tendue, surtout sans victoire, et c’est bien du côté de Kasey Kahne et Jeff Gordon que la situation inquiète.



S’il est toujours possible d’avancer l’idée de tests réalisés en condition de course pour Jimmie Johnson et Dale Earnhardt Jr. qui ont déjà respectivement gagné quatre et deux courses cette année, cette excuse ne tient pas pour Jeff Gordon et Kasey Kahne qui n’ont toujours pas gagné et ont tout sauf la stature du futur champion en fin de saison.

Avec le Chase, qui plus est avec le nouveau format introduit l’an dernier, le fait de gagner, vous autorise une course sans, mais ce jeu dangereux inclut des victoires et à ce jour seul Tony Stewart a réussi à être champion, sans avoir remporté de course lors de la saison régulière. En 2011, il avait remporté cinq des dix courses qui composent les playoffs pour arracher son troisième sacre. Avec cinq top-5 cumulés pour Jeff Gordon et Kasey Kahne cette année, difficile de les voir inverser la tendance dans un peu plus de quatre semaines pour le début des playoffs.

Aujourd’hui la Hendrick Motorsports n’apparaît clairement pas en ordre de marche pour aller chercher un titre, en sera-t-il de même le 20 septembre prochain pour le début du premier tour des playoffs ? Il reste trois courses et quatre semaines de travail avant la date fatidique du coup d’envoi du Chase pour renverser la vapeur.

amet, id felis mattis accumsan venenatis, dapibus Nullam massa consectetur risus felis