Ryan Blaney s’impose à Bristol en Truck

Malgré une pénalité infligée en début de course pour avoir anticipé un restart, Ryan Blaney a réussi à remonter le peloton pour s’imposer pour la toute première fois de sa carrière sur le Bristol Motor Speedway dans la troisième division de la NASCAR à l’occasion des UNOH 200. Cette victoire du pilote du truck n°29 de la Brad Keselowski Racing est également sa première de la saison en Truck Series, alors qu’il compte un succès en XFINITY Series pour le compte de la Team Penske.

Victime d’un accident au tour 196, Ty Dillon a contraint les officiels à sortir le drapeau jaune pour la dernière fois de la soirée, la course se terminant ainsi sous le régime du green-white-checkered. Matt Crafton alors leader, devant Ryan Blaney, a complètement manqué son accélération ce qui a permis au pilote du truck n°29 de prendre les commandes et mener les deux dernières boucles pour aller s’imposer.

Sous le drapeau à damier Ryan Blaney devance Kyle Busch, parti de la pole position, les rookies John Hunter Nemechek, Daniel Hemric, Brandon Jones et Erik Jones, alors que Matt Crafton, Tyler Reddick, Johnny Sauter et Dalton Sargeant, ferment le top-10.

“Je suis fier de tout le monde dans cette équipe n°29. J’ai eu la chance de piloter ce truck à quatre reprises cette anée et nous sommes passés tout près de la victoire à chaque fois et finalement nous sommes sur la Victory Lane pour mon dernier départ cette année. Être capable de revenir d’un tour de retard et s’imposer, cela en dit long sur notre équipe et ce qu’elle peut faire.”
— Ryan Blaney



Bien qu’ayant le contrôle du peloton au départ puisqu’il était l’auteur de la pole position, Kyle Busch n’en a pas profité et a laissé filer Ryan Blaney qui a mené jusqu’à la première neutralisation survenue au tour 31 pour un accident dans le virage n°2. Lors de la relance, au tour 37, Ryan Blaney a trop anticipé et a été pénalisé par les officiels quelques instants plus tard d’un passage obligatoire par la voie des stands sous drapeau vert. C’est alors Cole Custer qui a hérité des commandes alors que Kyle Busch n’était que cinquième.

Le pilote et propriétaire du truck du truck n°54 est remonté de manière méthodique sur Cole Custer, mais au tour 79 lors de la deuxième neutralisation de la course pour cause de débris dans le virage n°1, le jeune pilote de la JR Motorsports était toujours devant. La bataille dans les stands s’est conclue par une victoire de Johnny Sauter qui n’a pris que deux pneumatiques, alors que Kyle Busch a été le premier à ressortir avec quatre gommes neuves.

Des problèmes de direction assistée ont rapidement écarté Johnny Sauter de la lutte pour la tête de la course et Cole Custer reprenant sa marche en avant, comptant même plus d’une seconde d’avance lorsque Ray Black Jr. et Caleb Holeman se sont crashés dans le virage n°4. Du fait d’une météo incertaine, la grande majorité des pilotes dans le tour des leaders est restée sur la piste.

Cole Custer, toujours leader s’est retrouvé menacé par Matt Crafton pour la tête de la course, mais le double champion en titre de la troisième division de la NASCAR n’a pas réussi à trouver l’ouverture. Il faudra un coup du sort à cinquante tours de l’arrivée, lorsque Cole Custer s’est retrouvé piégé sur la trajectoire extérieure et n’a pu éviter le truck en perdition de Spencer Gallagher dans les virages trois et quatre. Résultat le pilote de la JR Motorsports a dû repasser par la voie des stands pour réparer, ce qui l’a éjecté de la lutte pour la victoire finale.

Matt Crafton a alors récupéré la tête de la course, qu’il a tenue jusqu’à la dernière relance de la course.

Au classement général, Tyler Reddick conserve les commandes, mais ne compte plus que six points d’avance sur Matt Crafton et sept sur Erik Jones avant la prochaine épreuve qui se déroulera la semaine prochaine au Canada sur le Canadian Tire Motorsports Park de Mosport, pour l’unique course routière de la saison.

non venenatis, libero. risus libero lectus ut libero vulputate, Donec odio