Porsche réalise le doublé sur le Virginia Raceway

Et de quatre pour Porsche dont trois pour l’équipe officielle. En effet, le constructeur allemand signe sa quatrième victoire de rang dans le championnat Tudor et dispose maintenant de 8 points d’avance sur son compatriote BMW au championnat constructeur. Nick Tandy et Patrick Pilet n’ont pas été inquiétés durant les 2H40 de course puisque ces derniers ont mené du début à la fin. La paire franco-anglaise termine avec 27 secondes d’avance sur leurs coéquipiers Earl Bamber et Joerg Bergmeister qui ont amené la n°912 sur la deuxième marche du podium. 

Seule équipage ayant réussi à suivre les Porsche officielle, Giancarlo Fisichella et Pierre Kaffer complètent le podium à seulement 0.5sec de la 912. Après un relai mené de main de maître, Kaffer aura donc manqué de peu la deuxième place. En quatrième position, on retrouve la première des deux BMW, à savoir la n°24 de Lucas Luhr et John Edwards suivi par la voiture soeur de Bill Auberlen et Dirk Werner.

Les Corvette n’ont rien pu faire face aux trois hommes de tête puisque la n°3 de Magnussen et Garcia termine à une anonyme sixième place tout comme la n°4 de la paire Gavin/Milner qui se classe au huitième rang final. La 911 RSR couvée par le Faken Tire n’a elle pas quitté le fond du classement et franchi la ligne à une lointaine septième position.

Du côté du GTD, c’est le Scuderia Corsa qui s’impose et qui par la même occasion, signe sa première victoire depuis les 24H de Daytona 2014 (victoire acquise sous l’entité Level 5 Motorsport). Parti troisième, la Ferrari de Sweedler/Bell a pris la tête au bout de 30 minutes de course pour ne plus la lâcher. En deuxième position, on retrouve l’Aston Martin n°007 de Nielsen/Wittmer. La pilote Danoise étend par la même occasion son leadership au championnat et compte désormais 6 points d’avance sur les vainqueurs du jour. 

Le podium est complété par la Porsche n°23 du Team Seattle/Alex Job Racing, 15 secondes devant la BMW de Palttala/Marsal. Après avoir signé la pole la veille, on attendait l’Audi du Paul Miller Racing plus haut dans la hiérarchie. Malheureusement pour l’équipe, Christopher Haase s’est offert une excursion dans l’herbe qui a nécessité un passage par la voie des stands. La R8 LMS termine donc à une décevante cinquième place finale. Mécontent de la nouvelle BOP mise en place sur leur Viper GT3-R par l’IMSA, le Riley Motorsport a de quoi être déçu. En effet, Keating et Bleekemolen n’ont pu suivre le rythme de tête et ne se classent que septième de l’épreuve.

 La prochaine épreuve se déroulera sur le circuit d’Austin pour le Lone Star Le Mans et regroupera à nouveau les quatre catégories.

diam sit ut suscipit efficitur. felis