Ryan Hunter-Reay émerge du chaos à Pocono

Suite aux ajustements effectués sur les packages aérodynamiques après les deux épreuves de 500 miles courues à Indianapolis puis Fontana, la course de Pocono était très attendue et comme dans l’Indiana et la Californie, les accidents ont été légions. Si Sébastien Bourdais et Hélio Castroneves se sont faits piéger dans le virage n°1 en étant trop à l’extérieur.

Graham Rahal, candidat au titre, s’est retrouvé piégé par Tristan Vautier qui a tenté de passer à l’intérieur de Graham Rahal et Justin Wilson déjà en lutte. Résultat, le Français et le natif de l’Ohio ont terminé leur course dans le mur du virage n°3 ce qui a provoqué la colère du pilote de la Rahal Letterman Lanigan Racing qui se retrouve finalement classé vingtième.

Cependant, l’accident le plus important de la course est intervenu à une vingtaine de tours de l’arrivée, lorsque le rookie Sage Karam, leader de l’épreuve est parti à la faute dans le virage n°1 avant de taper le mur extérieur. Justin Wilson qui était dans le top-10 au moment de l’incident a été heurté par un débris au niveau de son casque et a tiré tout droit dans le mur intérieur du tracé.


 

Si Sage Karam est rapidement sorti de sa monoplace, aidé par l’équipe d’intervention, cela n’a pas été le cas du Britannique qui a été évacué en hélicoptère pour une blessure à la tête vers un hôpital de la région, le Lehigh Valley Health Network Cedar Crest Hospital d’Allentown.

Vainqueur de la course, Ryan Hunter-Reay n’a pas tenu à célébrer sa victoire et s’est immédiatement enquis de la santé de son coéquipier.

“Ma première pensée va à Justin. C’est un ami. Je n’ai aucune information pour l’instant. C’était une fantastique journée dans la monoplace. Je suis heureux d’être de retour à la maison, j’espère qu’il en sera de même pour lui.”
— Ryan Hunter-Reay

Sous le drapeau à damier, Ryan Hunter-Reay devance Josef Newgarden, Juan Pablo Montoya, Will Power et Carlos Muñoz pour le top-5. Takuma Sato, Simon Pagenaud, Ryan Briscoe, Scott Dixon et James Jakes intègrent le top-10 de cette avant-dernière épreuve de l’année.

Au classement général, Juan Pablo Montoya conserve les commandes, mais sa marge de manœuvre reste ténue, puisqu’il ne compte que 34 points d’avance sur Graham Rahal avant la dernière course qui se déroulera à Sonoma le week-end prochain. À l’occasion de cette course et comme pour l’Indy 500 à la fin du mois de mai les points seront doublés, ce qui laisse la place à de multiples scenarii.

luctus adipiscing Aenean commodo dolor elit. eleifend ultricies ut quis,