Justin Wilson s’en est allé

Suite à un accident survenu au 180ème des 200 tours des ABC Supply 200 disputés sur le Pocono Raceway ce dimanche 23 août 2015, Justin Wilson a été évacué en hélicoptère à l’hôpital d’Allentown, Pennsylvanie, avec une blessure grave à la tête. Après de nombreuses heures d’attente le Britannique s’est éteint des suites de ses blessures à l’âge de 37 ans.

“C’est une journée extrêmement triste pour l’INDYCAR et la communauté du sport automobile en général. La capacité à piloter une voiture de course de Justin était doublée d’une infinie gentillesse, mais aussi d’une humilité rare qui en faisait l’une des personnes les plus respectées du paddock.”
— Mark Miles, PDG de Hulman & Co.



Natif de Shefffield en Angleterre, Justin Wilson comptait sept victoires en IndyCar, la plus récente à l’occasion de l’épreuve du Texas en 2012. En 174 départs il a également enregistré huit poles positions et 711 tours menés dont deux lors de cette funeste épreuve d’IndyCar. Il s’était également illustré en Formule 1 durant la saison 2003 au volant d’une Minardi, mais aussi d’une Jaguar, marquant ses premiers points à l’occasion de l’U.S. Grand Prix disputé sur le circuit routier de l’Indianapolis Motor Speedway.

En 2012, il était l’un des pilotes de l’équipage vainqueur de la cinquantième édition des Rolex 24 disputés sur le circuit routier du Daytona International Speedway pour le compte de la Michael Shank Racing.

Passionné de cyclisme et de VTT, Justin Wilson était également devenu un ambassadeur de la lutte contre la dyslexie, un trouble qu’il a dû combattre dans sa jeunesse. À ce titre, il se rendait souvent dans des écoles proches des épreuves d’IndyCar.

Justin Wilson laisse derrière lui, sa femme Julia, ses deux filles et son jeune frère Stefan, également pilote, ce dernier ayant participé à plusieurs épreuves INDYCAR, tant en IndyCar qu’en Indy Lights.

fringilla risus. commodo elementum adipiscing odio vel, sit