La NASCAR sanctionne les équipes en cas de perte d’une roue

Quatre courses de suspension, telle est la sanction encourue par les mécaniciens et le chef d’équipe si une voiture vient à perdre une roue mal fixée pendant un ravitaillement. Cette sanction s’appliquera également si un pilote perd du lest sur la piste.

Depuis l’introduction des caméras de contrôle pour vérifier les ravitaillements, les officiels ont grandement déserté la ligne des stands, ce qui fait qu’ils ne vérifient plus si tous les écrous ont été correctement serrés lors des ravitaillements. Certaines équipes, notamment en fin de course, peuvent faire le choix de ne pas serrer tous les écrous pour gagner quelques dixièmes et les places qui vont avec sur la piste, au risque d’une vibration voire d’un accident pour le pilote.



Afin d’éviter ce genre de désagrément la NASCAR a décidé de clarifier son règlement, mais aussi d’appliquer une grosse pénalité afin de dissuader les tricheurs. Ainsi le chef d’équipe, le changeur de pneumatique ainsi que le porteur de pneumatiques seront suspendus pour un minimum de quatre courses si la roue a mal été installée. Cette pénalité est effective dès ce week-end à Darlington et pour les trois séries nationales de la NASCAR. En cas de perte de ballast, là aussi quatre courses de suspension seront appliquées.

La NASCAR explique ce changement de règlement pour des questions de sécurité.

“NASCAR a répertorié certaines infractions à la sécurité qui créent un risque significatif de blessure ou de dommage dans la catégorie de pénalité P3. NASCAR considère ces infractions comme étant très sérieuses et a défini des pénalités minimales. NASCAR se réserve le droit d’escalader ces pénalités si la sécurité n’est plus assurée par un comportement négligent.”
— Communiqué NASCAR

in dolor. Donec tempus libero. suscipit adipiscing