Carl Edwards revient de l’enfer pour s’imposer à Darlington

Sur le Darlington Raceway lors des Bojangles’ Southern 500, le bel été de la Joe Gibbs Racing s’est poursuivi avec la victoire de Carl Edwards en NASCAR Sprint Cup Series, sa seconde victoire de la saison après les Coca-Cola 600 à la fin du mois de mai. Le pilote de la Toyota Camry n°19 est ainsi devenu le premier pilote depuis Jeff Burton en 1999 à remporter ces deux courses prestigieuses la même année.

Carl Edwards a pris les commandes au tour 63, lorsqu’il a été l’un des très rares leaders à ne pas passer par la voie des stands sous drapeau jaune. Il a très rapidement payé ce choix, puisque Kasey Kahne l’a dépassé dès la relance, alors que le reste du peloton a rapidement pris l’avantage sur lui. Comme si cela ne suffisait pas, le pilote de la Joe Gibbs Racing a connu un problème de pneumatiques qui l’a relégué à deux tours des leaders du fait d’un arrêt sous drapeau vert.

Pour cette course de Darlington Goodyear avait apporté une gomme particulière qui ne permettait pas aux pilotes de conserver une vitesse importante sur les longs runs, une situation qu’a appris à ses dépends Carl Edwards dans cette première partie de course.



“Les voitures glissent beaucoup, les pneumatiques se dégradent rapidement, c’est le style de course que j’aime. S’il y a la moindre chance d’utiliser ce package aérodynamique pendant le Chase, j’espère que nous le ferons.”
— Carl Edwards

Sous le drapeau à damier, Carl Edwards devance Brad Keselowski de moins d’une seconde. Le pilote de la Team Penske a mené le plus grand nombre de tours avec 196 sur les 367 parcourus, mais il n’a pas été en mesure de contrer Carl Edwards lors de la dernière relance à huit tours de la fin. Denny Hamlin, qui est passé cinq fois à l’inspection d’avant-course termine en troisième position, suivi de Joey Logano et Kevin Harvick pour le top-5.

Kurt Busch prend la sixième place devant son frère Kyle qui s’assure ainsi une place en playoffs et arriverait sur le Chicagoland Speedway avec le même nombre de points que Jimmie Johnson (2012) en première position. Dale Earnhardt Jr., Martin Truex Jr. et Kyle Larson complètent le top-10 d’une course qui a vu le record de drapeau jaune de 17, établi en 2009, battu d’une unité,  ce qui a notamment eu pour effet de rendre cette course comme la plus longue de la saison en 4 heures, 28 minutes et 45 secondes.

 

consequat. dictum Nullam ante. venenatis, ipsum sed porta. felis