Kenseth s’impose, McMurray, Gordon, Newman, Bowyer et Menard dans le Chase

Pour la huitième fois lors des onze dernières courses, la Joe Gibbs Racing a dominé une épreuve en NASCAR Sprint Cup Series et s’est imposée, ce qui fait qu’elle se présente en grande favorite pour le Chase. Sur le Richmond International Raceway pour les Federated Auto Parts 400, c’est Matt Kenseth qui a mené 352 des 400 tours avant de franchir la ligne d’arrivée avec 951 millièmes de seconde d’avance sur son coéquipier Kyle Busch..

Cette quatrième victoire de la saison de Matt Kenseth lui permet d’aborder le Chase à égalité de points à la première place avec deux autres pilotes, son coéquipier Kyle Busch et le sextuple champion Jimmie Johnson. Les seize pilotes en position de faire les playoffs au départ de la course étaient les mêmes à l’arrivée.

Jamie McMurray, treizième à l’arrivée, Jeff Gordon, septième, Ryan Newman, vingtième, Clint Bowyer, dixième et Paul Menard, vingt-sixième, sont donc les cinq derniers qualifiés et ce sans la moindre victoire dans la saison régulière. Tant pour Jamie McMurray que Paul Menard, il s’agit d’une première participation aux playoffs.



Joey Logano a une fois encore été l’empêcheur de tourner en rond de la Joe Gibbs Racing, mais le pilote de la Team Penske n’a pu empêcher le doublé de son ancienne équipe, terminant troisième devant Aric Almirola, qui avait toujours une chance de participer aux playoffs, mais échoue à dix-sept points de la dernière place qualificative détenue par Paul Menard. Dale Earnhardt Jr. termine cinquième, suivi de Denny Hamlin, Jeff Gordon, Brad Keselowski, Jimmie Johnson et Clint Bowyer pour le top-10.

Ce second succès en 35 départs de Matt Kenseth sur l’ovale de Richmond est aussi la septième victoire de la Joe Gibbs Racing lors des neuf dernières courses de la saison régulière, Joey Logano ayant remporté les deux autres courses durant cette série, à Watkins Glen et Bristol.

“Ces gars m’ont donné une très bonne voiture. Merci à mon chef d’équipe Jason Ratcliff et toute l’équipe pour avoir poussé derière moi. Ils ont fait les arrêts dont nous avions besoin. Nous étions vraiment très forts sur les longs runs et je devais travailler en début de run. J’étais déçu de voir le dernier drapeau jaune (pour débris dans la ligne droite arrière au tour 375). Je savais que ce serait difficile, mais j’ai pu rester en tête.”
— Matt Kenseth

Symbole de la domination de la Joe Gibbs Racing lors de cette course, Denny Hamlin est passé de la quatrième à la première place lors d’une relance au tour 126 devançant ses trois coéquipiers, avant que Kyle Larson ne vienne s’intercaler, sans parvenir à remonter sur Denny Hamlin. Au tour 139, Matt Kenseth a repris la tête de la course et du quadruplé de la Joe Gibbs Racing jusqu’à ce que Jamie McMurray passe Carl Edwards au tour 186 pour la quatrième place. Le pilote de la Chip Ganassi Racing a assuré sa place en playoffs en prenant simplement le départ de la course.

Le seul suspens a résidé sur les débuts de runs lorsque Carl Edwards était en mesure de défier Matt Kenseth pour la position de leader.

Alors que la course pour une qualification en playoffs a occupé les esprits tout au long de la course, l’image de la course restera l’accident entre Michael McDowell et un véhicule d’intervention sous régime de neutralisation. L’incident a eu pour effet d’endommager la Ford Fusion n°95 de la Levine Family Racing.

amet, ipsum tempus pulvinar massa et,