Pas de pénalité ni pour Harvick, ni pour Johnson

Suite à un incident en piste avec Jimmie Johnson qui l’a écarté de la course à victoire, Kevin Harvick a vu rouge et a souhaité confronter son adversaire de la Hendrick Motorsports à l’issue de la première course des playoffs. Les deux pilotes ont rapidement été séparés avant que Kevin Harvick regagne sa voiture, toujours furax à l’encontre du sextuple champion.

Suite à cet incident la NASCAR a choisi de n’infliger aucune pénalité en estimant que la réaction du champion en titre de la NASCAR Sprint Cup était due à la frustration de se retrouver dans une situation délicate.



“Ces émotions arrivent lors que les enjeux sont très élevés dans le Chase. Nous avons en champion en titre qui se retrouve dans une situation difficile et qui a besoin d’une victoire pour avancer alors vous pouvez comprendre la frustration. Vous n’aimez pas que cela arrive, mais de notre point de vue ce sont simplement des émotions liées aux enjeux.”
— Steve O’Donnell, vice-président de la NASCAR en charge de la compétition

Kevin Harvick a terminé la première course du Chase en avant-dernière position et se retrouve désormais seizième du classement général à quarante-trois longueurs du nouveau leader Matt Kenseth, mais aussi à 22 points de la dernière place qualificative pour le deuxième tour du Chase. Cependant, une victoire à Loudon ou Dover qualifierait Kevin Harvick pour le deuxième tour et ce quel que soit son classement à l’issue de ce premier tour.

“Il ne m’a pas laissé d’espace. Il me coinçait. Je ne dis pas que j’aurai agît différemment dans sa situation. Quand vous êtes dans sa position, vous pouvez envoyer la voiture de devant dans une mauvaise passe.”
— Kevin Harvick

sem, Aenean massa libero commodo quis Phasellus