Day savoure sa première victoire en NASCAR

Avec sa victoire sans partage en Elite 1 lors de première demi-finale à l’Autodromo dell’Umbria de Magione, Alon Day (#54 CAAL Racing Chevrolet SS) a inscrit son nom dans l’histoire, pas seulement en étant le premier Israélien à s’imposer en EuroNASCAR mais également comme le tout premier Asiatique à passer sous le drapeau à damier d’une course NASCAR Whelen Euro Series en tête.

Le pilote de 23 originaire d’Ashdod (Israël), après avoir décroché trois top-5 et sept top-10 lors des cinqs premières manches, s’était maintenu en tête de course devant le double-champion Ander Vilarino (#2 TFT-Banco Santander Chevrolet SS) après s’être emparé du nouveau record de la piste, améliorant l’ancien d’une seconde.

“C’est génial! Et c’est encore plus jouissif de l’avoir fait avec la manière et une bonne performance. Nous étions très rapides dès le début, toute l’équipe de CAAL Racing a travaillé très dur pour y arriver. Je ne pourrais être plus heureux. Nous le méritions vraiment. C’est un sentiment spécial pour quelqu’un qui vient d’Israël, où il y a peu de pilotes.”— Alon Day



La seconde course du week-end Italien ne se déroulait pas aussi bien. Day partait en pole avec des pneus slicks. Il perdait très vite de nombreuses positions par rapport à ses rivaux équipés de pneus pluie et terminait la course en 16ème position. Ce n’était pas suffisant pour attaquer son moral.

“Nous étions les premiers à mettre les pneus Michelin slicks et tout le monde nous a suivi. Mais dès que les feux de la pit-lane sont passés au vert, j’ai vu dans mes rétroviseurs que beaucoup de voitures passaient en pneus pluie. Je n’avais que deux options, rentrer aux stands pour faire comme tout le monde et abandonner l’avantage de ma pole ou alors prendre le départ en slicks en espérant que la piste s’assèche. La stratégie n’a pas été payante. C’est dommage de ne pas avoir pu réaliser un “sweep” ce week-end. On apprend de nos erreurs et la prochaine fois je serai prêt,”

Le rookie Israélien, qui a longtemps écumé les championnats de monoplace en Asie, Europe et aux USA mais également de GT dans le monde entier, a montré un fort potentiel dès ses premiers essais en EuroNASCAR en Avril dernier, mais il lui aura fallu plus longtemps pour exploiter sa voiture à 100% dans des conditions de course.

“J’ai tout suite eu un bon ressenti avec la voiture, mais il y a une grosse différence entre un essai et une course, surtout que j’étais habitué à un tout autre genre de style de pilotage. Cela prend du temps de bien s’adapter. Je comprends désormais mieux la voiture et mes relations avec l’équipe ont bien évoluées dans différeunts aspects,”

Courir aux Etats-unis était l’un des objectifs que Day se fixait en arrivant en NWES mais il s’est finalement rendu compte que les NASCAR Whelen Euro Series amenaient l’Amérique en  Europe.

“J’ai couru des deux côtés de l’Atlantique  et je dois dire que je suis surpris de voir comment les NASCAR Whelen Euro Series ont su reproduire l’esprit Américain. Voir tous ces fans qui peuvent s’approcher tout proche de nous, c’est juste fantastique. J’aimerais continuer en NASCAR Whelen Euro Series et  faire une pige en NASCAR aux Etats-Unis.”

Les attentes d’Alon Day sont grandes pour les Finales des NWES, au circuit de Zolder (Belgique) les 3 et 4 Octobre. Il est actuellement sixième du classement général, à 73 longueurs d’Ander Vilarino et peut toujours décrocher le titre.

“Je crois que tout le monde a le même objectif. Je souhaite réitérer mon week-end de Magione, marquer le plus de points possibles et espérer que tout se passe au mieux. Je ne regarde pas le classement général. Je veux juste remporter les deux dernières courses et voir ce qu’il se passe,”

Lors d’une saison où six pilotes différents se sont imposés et où il reste 192 points à attribuer, tout reste possible. Un nouveau prétendant est sorti du lot lors des demi-finales: Alon Day. Surveillez le bien!

D’après le communiqué officiel

mi, luctus justo quis, ut eget Nullam sit