Austin Dillon remporte la 500ème course de Truck

Cette dix-septième épreuve de la saison 2015 des NASCAR Camping World Truck Series revêt un intérêt particulier puisqu’il s’agît de la la cinq-centième course de l’histoire de la troisième division nationale. Les UNOH 175, disputés sur le New Hampshire Motor Speedway de Loudon ont souri au petit-fils de Richard Childress, Austin Dillon qui pilotait le truck n°33 au sein de l’écurie de son grand-père.

Austin Dillon a pleinement dominé cette épreuve du Magic Mile en menant 78 des 175 tours et ce après avoir signé la pole position. Champion dans cette discipline en 2011, Austin Dillon remporte son septième succès dans cette division, son tout premier sur le tracé situé en Nouvelle Angleterre.

Matt Crafton, qui vise un troisième titre de champion, n’a pas pris tous les risques en fin de course et termine deuxième, ce qui lui permet de se rapprocher du leader du classement général, Erik Jones seulement septième de la course. Johnny Sauter, Timothy Peters et John Hunter Nemechek complètent le top-5 de cette course.



La course n’a pas souri à Kyle Busch, qui a pourtant mené 67 des 175 tours, mais un contact en fin de course avec Tyler Reddick l’a écarté de la lutte pour la victoire finale et l’a également contraint à repasser par la voie des stands suite à un frottement de l’un de ses pneumatiques sur la carrosserie.

Le pilote de la Brad Keselowski Racing a également connu une course compliquée avec plusieurs incidents en piste et se classe quinzième et dernier pilote dans le tour du vainqueur. Cette contre-performance lui coûte la deuxième place du classement général au profit de Matt Crafton qui se rapproche à sept unités d’Erik Jones. Tyler Reddick est repoussé au troisième rang à dix-neuf longueurs du jeune pilote de la Kyle Busch Motorsports, alors qu’il ne reste que six courses à disputer.

Vainqueur en 2014 de cette course et plus jeune vainqueur de l’histoire de la troisième division de la NASCAR, Cole Custer n’a pu faire mieux que vingt-quatrième après avoir tapé le mur ce qui l’a contraint à l’abandon.

accumsan commodo pulvinar elit. risus eleifend id ipsum adipiscing