Certains Chasers déjà dans le dur après Charlotte

La course de dimanche disputée sur le Charlotte Motor Speedway n’a pas été de tout repos pour certains des pilotes qualifiés pour le Chase, entre les contacts avec le mur ou avec un concurrent, petit tour d’horizon de ceux qui ont perdu gros avant le Kansas Speedway, deuxième épreuve de ce deuxième tour des playoffs.

Ryan Newman a bien sauvé sa fin de course après un contact avec Matt Kenseth qui l’a envoyé frotter le mur extérieur. Le pilote de la Richard Childress Racing, qui avait fait preuve de régularité en 2014 pour atteindre le Final Four semble être parti sur les mêmes bases cette année. Quinzième à l’arrivée, il est celui qui s’en sort le mieux parmi ceux qui ont eu des problèmes. Neuvième du classement, il accuse un retard de six points sur le dernier qualifié, Brad Keselowski.

Avec le Kansas Speedway, piste qu’il n’apprécie guère, ainsi que le Talladega Superspeedway sur lequel il a été éliminé du Chase l’an dernier, Kyle Busch savait qu’il jouait gros à Charlotte lors de ce début de deuxième tour. Alors que le pilote de la Joe Gibbs Racing semblait en mesure de rapporter un résultat décent à son équipe, la situation s’est compliquée lorsqu’il a accroché Kyle Larson a l’entrée des stands suite à une incompréhension des deux hommes.



“À quoi pensait-il ? Il ne serait de toute façon pas passé à l’intérieur du cône.”
— Kyle Busch

Le pilote de la Chip Ganassi Racing s’est excusé dans sa radio avant de donner sa version des faits en interview d’après-course. Alors qu’il devait suivre ce que faisait le leader à ce moment-là – Joey Logano – son équipe a finalement pris la décision de le rappeler dans la voie des stands.

“Mon équipe m’a dit de faire ce que le leader faisait. Quand j’ai vu Logano rester en piste j’allais resté, mais on m’a hurlé de rentrer. J’ai braqué sur la gauche aussi fort que possible, car je savais que j’étais proche du cône et j’ai touché Kyle. Je suis désolé pour ces gars. J’espère que je ne serai pas la raison qui fera qu’il manquera le prochain tour.”
— Kyle Larson

La mauvaise passe de Kyle Busch a continué durant la fin de course puisqu’il est allé taper le mur extérieur après avoir glissé sur de l’huile répandue sur la piste, huile que la NASCAR dit ne jamais avoir trouvé. Résultat il se classe vingtième, à un tour, ce qui le relègue la dixième place du classement général à dix points de Brad Keselowski, huitième.

Les Bank of America 500 ont également tourné au cauchemar pour Dale Earnhardt Jr. qui a tapé à de nombreuses reprises le mur extérieur, une première fois suite à un contact avec Carl Edwards, ce qui a apporté une neutralisation au tour 76.

“Carl roulait bien et est venu nous toucher à l’arrière. Je ne sais pas si je lui ai coupé la trajectoire ou non.”
—Dale Earnhardt Jr.

Vingt-huitième sous le drapeau à damier, Dale Earnhardt Jr. accuse un retard de dix-neuf points sur la huitième place du classement général.

Enfin, la pire journée des chasers ce dimanche à Charlotte est à mettre au crédit de Matt Kenseth, qui termine quarante-deuxième et se voit repoussé en douzième position du classement général à 32 points de Brad Keselowski. La raison d’un tel écart, le pilote de la Joe Gibbs Racing a tapé le mur à de nombreuses reprises, la première fois à la suite d’un contact avec Ryan Newman.

“Je pensais lui avoir laissé suffisamment de place, mais je me suis retrouvé face au mur.”
— Matt Kenseth

Suite à ce contact, Matt Kenseth a de nouveau tapé le mur, endommageant encore plus sa Toyota Camry n°20, ce qui l’a contraint à l’abandon après 236 des 334 tours couverts.

nunc dapibus elementum efficitur. diam ipsum id, Praesent libero consectetur