Un seul green-white-checkered à Talladega ?

Steve O’Donnell, vice-président de la NASCAR en charge de la compétition a indiqué sur les ondes de SiriusXM NASCAR Radio ce lundi matin que des discussions étaient toujours en cours avec les pilotes et le tracé de Talladega quant à une possible limitation à un seul green-white-cherckered sur le Talladega Superspeedway et ce dans l’optique de limiter les accidents comme celui qu’a subi Austin Dillon en juillet dernier sur le Daytona International Speedway, un accident qui a blessé des spectateurs.

Depuis 2012 la NASCAR déplore trois accidents survenus lors d’arrivées sous le régime du green-white-checkered qui ont blessé des spectateurs. Une situation inacceptable qui pousse les officiels à agir pour remédier à ce problème.

“Nous continuons de discuter avec les pilotes et le circuit. Nous avons eu une discussion concernant le green-white-checkered et nous espérons qu’une décision sera annoncée au plus tard mardi.”
— Steve O’Donnell



Depuis juillet 2004 et une série de courses terminées sous drapeau jaune la NASCAR autorise jusqu’à trois green-white-checkered pour terminer la course sous drapeau vert. Si un drapeau jaune est présenté dans le tour de la relance, la course peut être prolongée, en revanche, si le drapeau jaune sort dans le second tour ou lors de la troisième tentative, la course ne peut pas repartir et se termine sous régime de neutralisation.

L’an dernier, durant le Chase, Brad Keselowski s’est imposé à Talladega à l’issue du deuxième green-white-checkered. Le pilote de la Team Penske est favorable la réduction du nombre de tentatives d’extension de la course.

“Quand vous faites une course de 500 miles, terminer sous drapeau jaune n’est pas très confortable. Vous donnez une autre tentative et voyez ce qui se passe. Si vous ne pouvez pas aller au bout, c’est terminé. Nous avons essayé.”
— Brad Keselowski

Si Brad Keselowski est favorable à une réduction du nombre de green-white-checkered, Denny Hamlin se prononce pour le retour du restart en file indienne afin de forcer les pilotes placés trois, quatre ou cinquièmes de créer une ligne supplémentaire afin de dépasser.

sed ut ut id suscipit Nullam porta. mattis ut libero. odio