Carl Edwards sauve un résultat

Malgré un début de course compliqué, ponctué par un accident lorsqu’il a été victime d’une réaction en chaîne, des dégâts sur sa Toyota Camry n°19 et un positionnement à plus d’un tour de retard des leaders, Carl Edwards a trouvé les ressources nécessaires pour surmonter cette adversité et décrocher un top-15 des plus importants dans l’optique d’une qualification en finale.

Ce n’est qu’à cinquante tours de la fin, lorsque Matt Kenseth et Joey Logano se sont accrochés que Carl Edwards a récupéré son tour de retard. Quelques minutes plus tard, sous le drapeau à damier il décroche une quatorzième place, un résultat pas nécessairement extraordinaire, mais extrêmement important sur une piste où il n’est pas des plus à son aise, mais aussi aux vues des circonstances de courses.

“J’ai pensé que ce serait un top-10 au final. Nous avons eu beaucoup de difficultés, mais je suis très fier de tous ces gars. Notre voiture était rapide à la fin, peut-être que si nous avions eu des pneumatiques… Nous ne savions pas s’il fallait en prendre à la fin. C’était une course folle et il était difficile de dépasser.”
— Carl Edwards



Carl Edwards occupe la cinquième place du classement avec dix-sept points de retard sur le leader Jeff Gordon, mais surtout sept sur le quatrième et dernier qualifié, Kevin Harvick et ce alors qu’il reste deux courses à disputer dans ce dernier tour des playoffs, au Texas sur un ovale d’un mile et demi, puis à Phoenix sur un ovale d’un mile, deux pistes sur lesquelles le pilote de la Joe Gibbs Racing s’est imposé.

“Je pense que nous sommes un point au-delà de la quatrième place alors c’est bien. Nous allons gagner au Texas ou faire une belle course et faire ce que nous devons faire et tout ira bien.”
— Carl Edwards

risus ut dolor. suscipit Aenean leo.