Joey Logano condamné à la victoire à Phoenix

Si Jeff Gordon est assuré d’être l’un des quatre qualifiés pour le titre de champion grâce à sa victoire acquise à Martinsville il y a une semaine, Joey Logano au contraire, sait qu’il est dans l’obligation de s’imposer à Phoenix pour défendre ses chances. Une chose pas forcément aisée pour le pilote le plus victorieux cette saison, quand on sait que le Phoenix International Raceway est le jardin de Kevin Harvick qui y a remporté les quatre dernières courses courues en Sprint Cup sur ce tracé et cinq des six dernières.

Il n’aura pas fallu dix tours à Joey Logano pour voir ses espoirs de victoire s’envoler sur le Texas Motor Speedway, lorsque l’explosion de son pneumatique arrière gauche l’a envoyé en tête-à-queue taper le mur intérieur. Le pilote de la Team Penske a été contraint à un long passage par la voie des stands pour que ses mécaniciens réparent le Ford Fusion n°22. Résultat soixante-six tours de perdu et un constat, il faudra s’imposer à Phoenix, sinon il ne pourra y avoir de premier titre en Sprint Cup pour l’ancien pilote de la Joe Gibbs Racing.



“C’est la même chose que cette semaine. Nous sommes dans l’obligation de gagner. Si nous avions terminé deuxième aujourd’hui, nous aurions été dans la même situation à Phoenix. Nous avons de bonnes chances.”
— Joey Logano

Vainqueur des trois courses du deuxième tour des playoffs, Joey Logano s’était affirmé comme un sérieux prétendant au titre, mais ses deux récentes contre-performances à Martinsville et au Texas ont mis le pilote de la Team Penske dans une situation inconfortable à l’aube de l’avant-dernière courser de la saison.

consequat. Sed ante. ut commodo venenatis massa dolor quis,