Hold-up parfait de Dale Earnhardt Jr. à Phoenix

Si les règles sont identiques pour les 43 pilotes, il suffit parfois d’un brin de chance pour aller décrocher la victoire. C’est ce qui est arrivé à Dale Earnhardt Jr. sur l’ovale de Phoenix, renommé pour l’occasion Jeff Gordon Raceway ce dimanche soir lors des Quicken Loans Race for Heroes 500 lorsque la neutralisation est sortie alors qu’il était en plein arrêt aux stands, dans cette troisième course du troisième tour du Chase.

Le pilote de la Hendrick Motorsports, n’a eu qu’à repartir pour franchir la ligne de départ/arrivée pour rester dans le tour avant de prendre la tête de l’épreuve lorsque les leaders, dont Jeff Gordon, se sont arrêtés quelques instants plus tard sous régime de drapeau jaune. Après quoi la pluie s’en est de nouveau mêlée ce qui a contraint les officiels à interrompre la course puis entériner définitivement le résultat après 219 des 312 tours couverts, offrant la victoire à Dale Earnhardt Jr. qui a immédiatement eu quelques mots pour les victimes des attentats de Paris.

“Premièrement je voudrais dire que nous pensons à tout le monde à Paris. Tout le monde a été affecté par ce qui est arrivé. C’est incroyable de voir tout le soutien sur tous ces évènements sportifs. Ils sont dans nos mémoires. C’est étrange. Vous voulez toujours gagner sous le drapeau à damier. La raison pour laquelle nous avons gagné ce soir est que nous nous sommes biens qualifiés. Je suis heureux, nous avons fait du bon travail.”
— Dale Earnhardt Jr.



Avant l’épreuve de ce week-end une seule fois seulement une course de Sprint Cup disputée à Phoenix avait été écourtée pour cause de pluie, en 1998 lorsque 257 des 312 tours ont été couverts.

Dale Earnhardt Jr. s’impose devant Kevin Harvick, qui a une fois de plus été le pilote dominateur sur cet ovale d’un mile avec 143 tours passés en tête. Joey Logano, qui devait impérativement gagner pour se qualifier termine troisième, suivi de Kyle Busch, Jimmie Johnson, Jeff Gordon, Kurt Busch, Denny Hamlin, Brad Keselowski et Aric Almirola pour le top-10.

Reporté de plus de six heures, le départ de la course a été donné de nuit à 19 h 27 en heure locale. Une attente causée par une météo très capricieuse dans l’Arizona qui a contraint les officiels à imposer un drapeau jaune au tour 40 afin de permettre aux écuries de vérifier l’état de dégradation des pneumatiques sur une piste verte. Une fois cette neutralisation effectuée, un long drapeau vert s’est installé en même temps que la domination de Kevin Harvick qui comptait plus de cinq secondes d’avance au tour 120 lors de la première salve d’arrêts sous drapeau vert.

La seconde intervention de la voiture de sécurité est intervenue peu avant le deux-centième tour lorsque Joey Gase et Ricky Stenhouse Jr. ont violemment percuté le mur extérieur.

Kevin Harvick, Kyle Busch et Martin Truex Jr. valident donc leur billet pour la finale à Homestead-Miami, rejoignant Jeff Gordon déjà qualifié grâce à sa victoire acquise à Martinsville il y a deux semaines. En revanche, pour Carl Edwards, Brad Keslowski, Kurt Busch et Joey Logano, les espoirs de titre sont terminés.

vel, elit. adipiscing sem, odio ut at mi,