Homestead théâtre de toutes les finales du Chase

Construit à partir de 1993, quelques mois seulement après le passage de l’ouragan Andrew qui a ravagé la région d’Homestead, l’ovale a accueilli la NASCAR pour la toute première fois en 1995 avec des courses en NASCAR Camping World Truck Series et XFINITY Series respectivement remportées par Geoff Bodine et Dale Jarrett. Il faudra attendre quatre saisons supplémentaires pour voir la Sprint Cup se rendre sur cet ovale d’un mile et demi. Tony Stewart a remporté cette première course.

Depuis 2002 l’Homestead-Miami Speedway est positionné en fin de saison et accueille les finales des trois séries nationales de la NASCAR. Depuis 2004 l’ovale revêt une importance encore plus importante du fait de l’instauration des playoffs qui remettent les compteurs à zéro ou presque pour les prétendants à l’entame des dix dernières courses de la saison.

2004, Kurt Busch premier champion du Chase

Pour la première année de ce nouveau format, Kurt Busch enlève le titre le 21 novembre 2004. Cette année-là, le top-10 ainsi que tous les pilotes à moins de 400 points du leader sont qualifiés pour le Chase. L’ancien format de point était en vigueur.



2005, première de nuit

Si Tony Stewart décroche son deuxième titre de champion après 2002, c’est Greg Biffle qui remporte la course disputée de nuit pour la toute première fois de l’histoire, puisque les lumières ont été installées à cette occasion.

2006, Jimmie Johnson première

Le pilote de la Hendrick Motorsports débute son règne en tant que champion de la NASCAR Sprint Cup en remportant son premier titre après un Chase des plus chaotique.

2007, Jimmie Johnson poursuit

La dynastie Jimmie Johnson se prolonge en 2007 lorsqu’il double la mise, puisqu’il est sacré champion pour la seconde fois à l’occasion de la dernière course de NASCAR Nextel Cup, Sprint devenant le sponsor titre au début de la saison 2008.

2008, Jimmie Johnson égale Cale Yarborough

Pour la seconde fois de l’histoire, un pilote remporte trois titres de suite en NASCAR Sprint Cup Series, Jimmie Johnson rejoignant ainsi Cale Yarborugh champion sans discontinuer de 1976 à 1978.

2009, Jimmie Johnson… encore

Le pilote de la Hendrick Motorsports est inarrêtable en cette fin de décennie et remporte un quatrième titre de rang, devenant le premier pilote à réaliser pareil exploit dans l’une des séries nationales de la NASCAR.

2010, Jimmie Johnson termine sa série

Pour la cinquième année consécutive Jimmie Johnson est titré à Homestead, une série sans précédent dans les séries nationales de la NASCAR qui pourrait bien avoir de beaux jours devant elle.

2011, Tony Stewart d’un cheveu

En 2011 Tony Stewart est sacré avec le même nombre de points que Carl Edwards, il faut les départager au nombre de victoires et à cette statistique-là c’est Tony Stewart qui devance son rival ce qui lui permet de devenir triple champion de la NASCAR. C’est la première fois dans l’histoire de la Sprint Cup que les deux premiers ont le même nombre de points.

2012, Brad Keselowski pour le départ de Dodge

Dans le courant de la saison 2012 Dodge annonce son retrait de la compétition, mais la firme de Detroit part sur une belle note avec le titre de champion des pilotes grâce à Brad Keselowski. Le pilote de la Team Penske n’a mis que 125 courses pour être sacré pour la toute première fois de sa carrière, un record de précocité depuis les 93 courses nécessaires à Jeff Gordon lors de son premier sacre en 1995.



2013, Jimmie Johnson revient aux affaires

Après deux saisons plus difficiles le pilote de la Hendrick Motorsports décroche un sixième titre et se rapproche à une unité du record absolu détenu conjointement par Richard Petty et Dale Earnhardt.

2014, nouveau système, nouveau champion

Pour la première fois la saison 2014 est marquée par des éliminations toutes les trois courses. Pour la finale ils ne sont plus que quatre à jouer le titre, Kevin Harvick, Joey Logano, Denny Hamlin et Ryan Newman. Tous quatre ont le même nombre de points au départ de la course et ne peuvent pas marquer le moindre point de bonus ce qui fait que le premier des quatre sous le drapeau à damier est sacré champion. Kevin Harvick fait coup double en remportant la course et son premier titre.

2015, Kevin Harvick défendra son titre

Difficile de prédire qui sera champion en 2015, mais Kevin Harvick défendra son titre puisqu’il est qualifié pour la finale. Ses trois adversaires se nomment Jeff Gordon, Kyle Busch et Martin Truex Jr.

Selon une simulation basée sur 100 000 scénarii et les performances des quatre protagonistes pour le titre, c’est Kevin Harvick qui a le plus de possibilité d’être sacré avec 44%, devant Kyle Busch (29 %), Jeff Gordon (14 %) et Martin Truex Jr. (12 %)

Ces mêmes simulations prédisent )à 78 % Carl Edwards à la cinquième place du championnat, loin devant Joey Logano (21 %), Dale Earnhardt Jr. et Brad Keselowski se partageant équitablement le dernier pour cent restant.

massa et, risus lectus quis venenatis, eget leo. justo nunc mi, sit