Ryan Blaney : ‘Un rêve qui devient réalité’

La Wood Brothers Racing a confirmé hier son retour à temps plein en NASCAR Sprint Cup Series avec le soutien de la Team Penske qui lui fournira les châssis, mais aussi le pilote, Ryan Blaney. En ce qui concerne les moteurs, toutes les écuries Ford sont dépendantes d’une seule et même plateforme, le département moteur Roush-Yates Engines.

Vainqueur de trois courses cette année dans les séries nationales, une en Truck et deux en XFINITY Series, Ryan Blaney sera engagé en 2016 et ce pour la première fois de sa carrière, à temps plein dans la division reine de la NASCAR. Cet engagement à temps complet coïncide avec le retour à temps plein de la Wood Brothers Racing, une première depuis la saison 2008.

“C’est un rêve qui devient réalité. Avoir grandi dans les garages avec mon père et ma famille. J’ai vu ce qu’il a accompli et maintenant je fais faire une saison complète grâce à deux très grandes équipes. Je ne peux que remercier tout le monde à la Wood Brothers Racing, à la Team Penske et nos sponsors.”
— Ryan Blaney



Comme cette année Ryan Blaney aura Jeremy Bullins comme chef d’équipe, une association qui a montré de belles choses tant lors des essais que des courses et ce même si les résultats n’ont pas toujours été à la hauteur, du fait notamment de problèmes mécaniques. Avant la dernière course de la saison ce dimanche à Homestead, le meilleur résultat de Ryan Blaney en Sprint Cup cette année est une quatrième place acquise à Talladega au mois de mai, ce qui correspond également à son meilleur résultat en carrière dans la première division de la NASCAR.

“Jeremy Bullins a été bon. J’ai commencé à travailler avec lui en 2012 quand j’ai signé à la Penske, il travaillait alors sur la n°22 en XFINITY et ce jusqu’à l’an dernier avant de venir sur la n°21 en Cup. C’est un très bon chef d’équipe. Nous nous comprenons parfaitement et je crois que cette année a été bénéfique pour nous deux.”
— Ryan Blaney

Du fait du retour à temps complet de la Wood Brothers Racing, l’écurie n°21 n’aura plus à se soucier des qualifications, comme cela était le cas ces dernières années. À plusieurs reprises cette année, Ryan Blaney a manqué des courses de Sprint Cup lorsque les qualifications ont été annulées.

tempus dolor mi, libero diam Aenean