Kyle Busch s’offre la victoire et le titre

La saison 2015 des NASCAR Sprint Cup Series a rendu son verdict à l’occasion des Ford EcoBoost 400 disputés sur l’Homestead-Miami Speedway et ce après un report de la course de plusieurs dizaines de minutes la faute à une météo trop capricieuse pour que la NASCAR puisse lancer les 43 pilotes dans la dernière bataille de l’année. À l’issue des 267 tours c’est Kyle Busch qui a coupé la ligne d’arrivée en premier, s’offrant du même coup son premier titre de champion en NASCAR Sprint Cup Series.

Si les pilotes de la Team Penske ont passé le plus clair du temps en tête de la course, Kyle Busch a trouvé les ressources nécessaires dans les derniers tours de la course pour aller chercher la gagne et le titre de champion, offrant du même coup à Joe Gibbs son quatrième titre en tant que propriétaire.

À moins de vingt tours du drapeau à damier, Brad Keselowski comptait plus d’une seconde d’avance sur Kyle Busch, alors que Kyle Larson en troisième position, remplissait le parfait rôle du tampon pour le pilote de la Joe Gibbs Racing, puisqu’il mettait une voiture entre lui et Kevin Harvick quatrième. Alors que le pilote de la Toyota Camry n°18 revenait tout doucement sur son rival de la Team Penske, c’est finalement Kyle Larson qui a pris la deuxième place, ne laissant plus la moindre marge de manœuvre à Kyle Busch pour les derniers tours de la course.



Mais à dix tours de la fin, un débris dans la ligne droite avant allait tout remettre en question, puisque les officiels sortaient la septième et dernière neutralisation de la course. Tous les pilotes dans le tour repassaient par la voie des stands pour chausser quatre gommes neuves. Lors de la relance Kyle Busch s’est emparé des commandes devant Kevin Harvick pour la plus grand joie du public qui a tout au long de la course montré aux pilotes de la Team Penske qu’ils n’étaient pas très aimés sur l’ovale du sud de la Floride.

Sur un lit d’hôpital il y a tout juste neuf mois à la suite d’un accident en ouverture de la saison à Daytona, Kyle Busch a manqué les onze premières courses de la saison, mais a réussi à gagner à quatre reprises lors des quinze suivantes pour décrocher son billet pour le Chase. Plus mature cette année que les précédente, il a réussi à se qualifier pour la finale et a parfaitement géré la pression de celle-ci pour aller chercher son tout premier titre en carrière.

Sous le drapeau à damier, Kyle Busch devance Kevin Harvick, Brad Keselowski, Joey Logano et Kyle Larson pour le top-5, alors que Jeff Gordon, Matt Kenseth, Kurt Busch, Jimmie Johnson et Denny Hamlin complètent le top-10 de cet ultime épreuve de la saison. Martin Truex Jr. termine finalement douzième de la course et prend la quatrième place du classement général, son meilleur classement en carrière ainsi que pour son équipe, la Furniture Row Racing.

Parti de la pole position, Denny Hamlin s’est de suite fait avaler par Joey Logano. Le pilote de la Toyota Camry n°11 est même passer brièvement par les garages suite à un incident technique, mais avec son équipe ils ont parfaitement géré les trois neutralisations qui ont suivi pour finalement revenir dans le tour du leader et remonter jusque dans les premières positions.

S’il y a eu quatre neutralisations dans les 53 premiers tours, il a ensuite fallu attendre 98 tours, pour avoir la cinquième sortie de la voiture de sécurité. Ce long run a permis aux leaders, Kevin Harvick, Joey Logano et Carl Edwards principalement, d’étirer le peloton et de ne laisser qu’une quinzaine de voitures dans le même tour.

accumsan ante. mattis id, luctus elit. ut eleifend Praesent dapibus