Matt Kenseth : ‘Le plus gros de ma carrière est derrière moi’

Matt Kenseth, qui aura 45 ans en mars prochain, estime avoir encore cinq à six années devant lui en NASCAR Sprint Cup Series, de quoi lui permettre d’atteindre la barre des 50 ans au plus haut niveau, mais aussi de participer aux mêmes courses que son fils Ross, si ce dernier parvient à décrocher un volant en Sprint Cup d’ici-là. Cependant, comme il l’a confié au Milwaukee Journal Sentinel, s’il estime pouvoir faire encore cinq à six ans en Sprint Cup, il ne se voit pas poursuivre aussi longtemps que son ancien coéquipier de la Roush Fenway Racing, Mark Martin qui pilotait encore à 54 ans passés.

“Je réalise que le plus gros de ma carrière est derrière moi et non devant, mais je n’ai pas l’impression de décliner que ce soit d’un point de vue physique ou encore mental. Nous continuons de bien rouler, de mener des tours, de gagner des courses, de signer des poles. Si vous me demandez si je serai encore présent dans dix ans comme Mark (Martin) l’était, la réponse est non. Je ne pense pas courir aussi longtemps. Je pense avoir suffisamment de temps devant moi sans avoir à regarder le calendrier pour me dire quand j’arrêterai.  J’espère pouvoir courir cinq ou six ans au moins.”
— Matt Kenseth



S’il a gagné cinq courses et signé un record de quatre poles en 2015 et ce malgré deux courses manquées pour cause de suspension, Matt Kenseth a gagné la moitié de ses trente-six succès en Sprint Cup ces cinq dernières années.

2016 va être une année cruciale pour Matt Kenseth qui sera dans sa quatrième et dernière année de contrat avec la Joe Gibbs Racing. En trois saisons passées au sein de l’écurie de pointe Toyota, Matt Kenseth a accumulé douze victoires, neuf poles et 62 top-10, des statistiques plus que vendeuses en vue d’une reconduction de contrat.

nunc venenatis neque. Lorem tristique risus mi,