Graham Rahal s’impose d’un cheveu au Texas

Soixante-seize jours d’attente pour huit millièmes d’écart à l’arrivée, voilà les deux nombres à retenir de la neuvième course de la saison des Verizon IndyCar Series, les Firestone 600 disputés sur le Texas Motor Speedway. Cette arrivée est la plus serrée de l’histoire de l’IndyCar au Texas et la deuxième dans l’histoire de l’IndyCar.

Sur l’ensemble des 248 tours de la course, il y a eu un total de quatorze changements de leader pour huit pilotes différents. Cependant, James Hinchcliffe est celui qui a le plus mené avec 188 tours bouclés en première position. Lors de la dernière relance au tour 240, James Hinchcliffe et Graham Rahal s’expliquaient pour la tête de la course, alors que les trois autres pilotes dans le même tour que le leader, Hélio Castroneves, Tony Kanaan et Simon Pagenaud étaient en chasse.

“Je savais que je devais coincer Hinch à l’extérieure, car il n’y avait qu’une seule façon de le passer, à l’intérieur. Je suis chanceux que cela ait fonctionné et je dois remercier Hinch qui m’a donné beaucoup d’espace et n’est pas venu pleurer à la fin.”
— Graham Rahal



Graham Rahal s’impose devant James Hinchcliffe et devient le quatorzième pilote de l’histoire à remporter une course d’IndyCar en ne menant que le dernier tour, le premier depuis James Hinchcliffe à São Paulo en 2014.

Tony Kanaan termine à la troisième place, alors que Simon Pagenaud prend la quatrième devant son coéquipier de la Team Penske, Hélio Castoeneves. Le Français accroît son avance à 28 points sur Will Power au classement général, l’Australien n’ayant pu faire mieux que huitième sous le drapeau à damier.

La course est repartie avec vingt des vingt-deux monoplaces engagées, puisque Conor Daly et Josef Newgarden, victimes d’un accident en début d’épreuve au mois de juin, étaient inéligibles pour la suite de la course.

À deux épreuves de la fin, Watkins Glen la semaine prochaine et Sonoma le 18 septembre, les neuf premiers du classement général sont encore en lice pour le titre de champion à savoir Simon Pagenaud, Will Power, Tony Kanaan, Hélio Castroneves, Josef Newgarden, Scott Dixon, Graham Rahal, James Hinchcliffe et Carlos Muñoz.

> Firestone 600 2016 – Les photos

at sed dapibus elementum leo venenatis ultricies Curabitur sit nunc venenatis,